AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
De vieilles légendes circulent à présent dans les plus sombres ruelles de certaines villes. A Tortuga, les vieux ivrognes témoignent de leur engouement à en savoir bien plus que les autres ; certains parlent, bien trop. Quelque part en mer, se trouve une île, habitée ou non, nul ne le sait. Une seule chose reste certaine, c'est qu'elle reste protégée par un grand navire avec des voiles noires; s'étant comme figé dans le temps. Un équipage maudit et obligé de rester aux bords de cette île, à faire ce devoir, celui de la défendre d'opportuns visiteurs et autres petits curieux.

On raconte qu'ils seraient possédés, maudits ; que la déesse des mers elle-même les auraient condamnés à cette éternelle vie, uniquement consacrée à ce même et lancinant devoir. Les rares personnes s'étant approchés de cet endroit, n'en sont jamais revenus pour le prouver. La Fontaine de Jouvence existe-t-elle réellement?


Une carte mènerait à ce fameux secret, une carte que possèderait le capitaine Jack Sparrow. (more?)

FORUM'S THEME

Thanks to Steyda (Gabriel).
THE STAFF


DÉBUT FÉVRIER 2010 - ouverture du forum, AGAINST THE WORLD.

NEWS DU CINQ MARS 2010 - le forum change de design pour adopter le numéro deux, what we fighting for.
 
NEWS DU VINGT-HUIT MARS 2010 - en cette fin de mois et pour fêter la venue du mois d'avril, la troisième version all we need est mise en place ; n'hésitez pas à donner votre avis sur la troisième version ici même, (:

NEWS DU NEUF AVRIL 2010 - un recensement à été mis en place, et tous les membres sont conviés à signaler leur présence à cet endroit. Pour continuer sur une note plus joyeuse, un concours prévoyant l'emblème de la chronique mensuelle d'ATW est officiellement lancé dans la galerie artistique du forum ; que vous pourrez retrouver en lien direct ici-même; =D Bon courage à tous!

NEWS DU PREMIER MAI 2010 - le forum change de nouveau de design pour adopter sa quatrième version, be prepared ; (:

NEWS DU DEUX MAI 2010 - le recensement du forum étant terminé, les membres ne s'étant pas manifestés ont été supprimé.

NEWS DU VINGT-DEUX JUIN 2010 - nouveau design mit en place, ce dernier en est à sa cinquième version, all i ever wanted is war.

NEWS DU PREMIER OCTOBRE 2010 - après un hiatus, le forum reviens parmi nous, avec une nouvelle version du design (world domination, one step at a time), ainsi qu'une intrigue (inscriptions à cet endroit) ! bon jeu à tous ! /o


/ INSCRIPTIONS A L'INTRIGUE :
« Caribbean Thunder! »

BE FRIEND MORE ?


     

Partagez | 
 

 Gabrielle C. Taylor {UC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
InvitéInvité


MessageSujet: Gabrielle C. Taylor {UC   Mar 18 Mai - 20:12


Taylor Gabrielle Candice



    ©️ Lylly
    TEXTE DE VOTRE CHOIX
    NOM, PRÉNOM(S) - Taylor, Gabrielle Candice
    DATE, LIEU DE NAISSANCE & AGE - Ma naissance ? Une naissance sans gloire et sans apprêt. Le 8 Décembre 1687, je vis le jour, dans la fange d'une étable de Port Royal. Et oui, déjà 28 années que je foule cette terre. Mais vous en saurez plus dans quelques instants.
    SIGNE ASTROLOGIQUE - Je suis un signe de feu. Sagittaire. Le centaure armé de flèches. Autant dire que j'ai un caractère fort et bien trempé. Ne vous dressez pas sur mon chemin, vous pourriez le regretter...
    ORIENTATION SEXUELLE - Les hommes ont ma préférence. Ayant déjà tenté avec des femmes, je suis en mesure d'affirmer que, à mon sens, rien ne peut remplacer des bras masculins. Et ils sont tellement plus manipulables que les femmes !
    ORIGINES - J'ai vaguement des origines irlandaises par ma mère. Mon père n'était qu'un serviteur dans l'île de Port Royal.
    LIEU DE RÉSIDENCE - Partout et nulle part. Je vogue à travers les flots et ne reste que peu de temps au même endroit.
    RICHESSE MATÉRIELLE - Ma plus grande richesse ? Ma liberté sûrement. Indomptée et indomptable, je veille farouchement sur elle. Et gare à celui qui voudrait me mettre la main au collet et m'emprisonner...
    RANG DANS LA SOCIÉTÉ - Fameuse pirate


    CAMP - Pirate, maudit pirate, c'est ce que je suis. Trinquons mes jolis, yoho !
    VOTRE POLITIQUE - Dressez-vous sans relâche, jusqu'à ce que les agneaux deviennent des lions.
    PROFESSION EXERCÉE - La piraterie, n'est-ce pas une profession à part entière ?


I — storyboard.
.
“Contrairement à la fiche traditionnelle, vous devrez non pas raconter l'histoire de votre personnage, mais la résumer en un post RP pour un minimum de quarante lignes. Vous y insérerez des anecdotes, les traits physiques de votre personnage ainsi que de son caractère.”


La vie est une histoire racontée par un cynique...

{Ô Muse, chante ce héros, illustre par sa prudence, qui longtemps erra sur la terre. Déesse, fille de Jupiter, raconte-nous quelques-unes de ces aventures...

7 Janvier 1715, Tortuga

La journée s'achève. Le soleil commence à jouer avec l'horizon, à s'en rapprocher, comme s'il voulait se faire étreindre par les bras de l'océan. La ville pirate est, comme à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit, en pleine effervescence. Les chevaux hennissent, les piétons marchent d'un pas pressé, les poivrots hurlent devant les bars. Le brouhaha des véhicules cependant ne pénètre pas dans une sorte de havre. Une aire sacrée. Pleine de verdure et d'eau. S'étendant sur quelques kilomètres, une forêt semble être une île perdue au milieu d'un monde en perdition. Il y a des promeneurs dans la magnifique forêt, certains sont en famille, plutôt rares. Quelques couples tentent de trouver des buissons pour masquer leur intimité. L'écrin de verdure reste animé, vivant. Une vie que la jeune femme habillée de noir qui marche prestement dans le parc, tente de fuir désespérément. Un regard parcourant cette femme resterait sans nul doute accroché sur ses formes qui laissent rêveur. Une allure dynamique, sûre d'elle qui n'échappe à personne. Sa démarche est féline, assurée. Ses hanches, magnifiquement dessinées, se balancent d'un côté et de l'autre, tandis que ses longues jambes fines avancent l'une devant l'autre. Une démarche de panthère, qui ne manque pas d'attirer l'attention sur elle. S'il n'y avait que la démarche... Le visage de la jeune femme également semble fait pour créer l'étonnement. Une beauté diaphane, au regard bleu turquoise, émane de son visage. On sent le caractère fort et fragile à son regard. Des lèvres pulpeuses et bien dessinées et un nez aux ailes frêles complètent le tableau. Les cheveux de la jeune femme sont blonds et relevés sur sa nuque. Sa tenue semble faite pour mettre ses courbes en valeur. Elle porte dans la lumière qui joue à travers les branches des arbres, un haut fin noir. De longues bottes enserrent ses jambes et remontent par dessus son pantalon noir. Habillée comme un homme, elle n'en semble que plus désirable.

La jeune femme continue sa marche. Elle tente tout simplement de trouver un endroit tranquille. Elle en a plus qu'assez de ses semblables. Gabrielle, car c'est son nom, stoppe rapidement sa course. Son regard est attiré par un endroit près d'un cours d'eau. Des rochers, difficiles d'accès pour le commun des mortels, donnent une vue imprenable sur un lac reposant. Ni une, ni deux, le caractère impulsif de la belle font le reste. Elle se retrouve isolée, en face d'une étendue d'eau immobile. L'endroit rêvé... L'endroit qu'elle cherchait.

***************************

CHAPITRE I {L'enfance est ce que nous passons notre existence à essayer de retrouver.

7 Janvier 1715, Tortuga

A présent, bien installée sur son bout de rocher, Gabrielle se sent en droit de se détendre et de laisser vagabonder ses souvenirs et ses pensées en toute quiétude. Elle semble perturbée. On le serait à moins. La jeune femme avait accosté la veille. Après avoir combattu des membres de la compagnie des Indes qui la pourchassaient. Encore une journée à se battre, à défendre sa peau. Encore une journée à supporter les morts de jeunes gens, parfois plus jeune qu'elle... Il est loin le temps de l'enfance, de l'innocence. Les rides de l'eau dans laquelle elle vient de plonger la main lui ramène des souvenirs à la mémoire....

8 Avril 1693, Hospice de Port Royal

La petite fille reste le dos contre le mur. Assise, elle garde ses genoux serrés contre sa poitrine. Ses bras enserrent ses jambes. Elle est murée dans le silence. Depuis si longtemps... La chambre était miteuse. Ses vêtements étaient miteux. Tout était miteux. Elle n'était pas âgée de plus de 6 ans à l'époque. Des flashs. De la douleur. Des coups. Sa mère aux yeux si tristes. Gabrielle n'avait pas de père, lui avait-on expliqué alors que l'enfant ne comprenait pas. Elle avait été une enfant seule. Une enfant que sa mère avait dû assumer seule. C'est avec le même regard vide et sans émotion qu'elle vit partir sa mère. Sa mère... On lui dit qu'elle était malade. Elle avait une maladie qui touchait sa tête. On devait l'emmener dans un endroit spécial. Gabrielle accepta avec la même indifférence ce nouvel élément. Jusqu'au jour...

9 Mai 1693, Hospice de Port Royal

Vite, vite ! Transportez-la par ici !!

Gabrielle restait immobile, la tête posée sur ses genoux. Des hommes passèrent en trombe devant sa petite chambrée. Gaby n'y fit guère attention. Quelques heures plus tard, c'était terminé. Deux hommes entrèrent dans la pièce où Gaby se tenait, prostrée. Des mots dénués de sens sortirent de leur bouche. Grande douleur, chagrin inimaginable, compassion, mort brutale. S'ils s'étaient attendus à des cris et une petite fille qui pleure, ils furent sans nul doute déçus. Gabrielle resta immobile. Elle se laissa porter comme un sac à patates sur l'épaule d'un des hommes. Un endroit sombre. Puis la lumière. Combien de temps cela avait-il duré ? Elle n'aurait su le dire. Elle se retrouva face à sa mère. Sa mère. Elle était entourée de deux femmes, dans un lit tout blanc. Ce satané blanc... Elles lui expliquèrent beaucoup de choses que Gabrielle ne comprit pas. Une nouvelle maison. Un convent. Elle allait partir de l'hospice. Gabrielle conservait la même indifférence qui avait valu à sa mère la perte de sa raison. En désespoir de cause, elle fut confiée aux nonnes, en charge de son éducation.


***************************

CHAPITRE II {Le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument.

7 Janvier 1715, Tortuga

Un sourire discret s'est égaré sur les lèvres de Gabrielle. Elle est toujours assise en face du lac si calme. Alors que tant de souvenirs tempêtent dans son coeur, l'eau semble s'en moquer éperdument. Comme elle lorsqu'elle était enfant, atteinte de catatonie. Gaby relève la tête au moment où un poisson d'une espèce très rare bondit hors de l'eau. Elle sourit. Elle n'avait qu'une chance sur cent d'en voir un. Elle repense une fois encore à hier. Ses songes s'égarent vers ce travail. Si on peut appeler ça un travail... Mais cela a été un véritable sacerdoce que de devoir le porter. Elle soupire. Elle sent des souvenirs remonter, lents et sournois. Oui, elle se rappelle. Comment l'oublier ! Le jour où elle a dû partir.

15 Juin 1702, Couvent Ste Marie des Ursulines, Port-Royal

Gabrielle ! Attends !

La jeune fille d'une quinzaine d'année courrait s'en s'arrêter pour atteindre la première le parvis de l'église. Elle savait pertinemment que le prêtre allait encore la sermonner mais elle n'en avait cure. Le jeune Antony continuait de la courser, et elle ne comptait pas perdre la partie.
La vie était plus douce pour Gabrielle. Elle restait discrète, peu bavarde et ne s'intéressait pas à grand chose. La seule personne avec qui elle s'était liée, c'était Antony, qui avait à peu près son âge. Le prêtre lui avait rappeler que le pêché la guettait mais Gabrielle s'était contentée de hausser les épaules. Elle courrait à présent comme une dératée pour obtenir la victoire. Ses pas l'entraînèrent plus vite qu'elle ne l'aurait voulu et elle s'affala la tête la première contre les marches de l'église. Antony, arrivé quelques secondes plus tard, se jeta sur elle, inquiet :

Gaby, tu t'es fais mal ?

Il la retourna, le coeur battant, mais ce fut un grand sourire et une Gabrielle lui tirant la langue qu'il aperçut.

Oh, arrête, t'es pas drôle ! Tu m'as fait peur, je pensais que tu t'étais blessée.

Gaby sourit de plus belle.

J'ai gagné. C'est tout ce qui importe.

La jeune fille s'assit sur les marches, profitant du beau soleil qui réchauffait la capitale. Un instant de silence plana entre les deux jeunes gens. Cela faisait quelques jours que Antony était bizarre. Il semblait soucieux. Il y avait plusieurs fois de suite où il avait tenté de dire quelque chose puis s'était ravisé. Gabrielle était en pleine réflexion afin de trouver une raison lorsqu'elle sentit un contact chaud contre sa main. Elle tourna la tête. La main d'Antony reposait à présent sur la sienne. Euh... La voila peut-être la raison, en fin de compte... Gabrielle eut un sourire gêné. Et ce visage qui se rapprochait de plus en plus. De plus en plus. Les yeux d'Antony devenaient de plus en plus flous. Le coeur de Gaby battait de plus en plus vite, de plus en plus vite. Elle avait l'impression qu'il allait quitter sa poitrine et partir loin, très loin... Le contact entre leurs lèvres fut un choc. Et pas que pour la jeune fille. Elle stoppa l'étreinte. La peur la saisissait. Mais c'était pour une toute autre raison que ce baiser impromptu. Derrière Antony se dessinait la silhouette sévère du prêtre. Paniquée, elle laissa Antony planté là et suivit l'homme... A partir de cet instant, plus rien ne serait jamais comme avant...

***************************

CHAPITRE III {Celui qui excelle ne discute pas, il maîtrise sa science et se tait.

15 Juin 1702, Couvent Ste Marie des Ursulines, Port-Royal

Vous comprenez qu'on ne peut vous garder ici, mademoiselle.

Gabrielle observait d'un oeil vide le prêtre installé en face d'elle. Il sentait le rance et l'alcool. Gabrielle s'en était toujours tenue à distance. Elle n'aimait pas du tout ce qu'il dégageait comme impression. Une impression de vice chez un homme d'église, c'est gênant. Et Gaby n'aimait pas du tout la façon dont il la dévisageait. Son regard torve avait quelque chose d'obscène.

Bien sûr, si vous êtes prête à consentir à quelques sacrifices, nous pourrons revoir notre position à votre endroit.

Gabrielle tendit l'oreille. Faire des sacrifices ? Elle n'avait rien fait de mal. Elle avait un ami, voila tout. Le prêtre vint s'assoir à côté d'elle et lui prit les mains.

Ne gachez pas votre avenir, ma chère. Je suis tout disposé à vous pardonner.

Une des mains de l'homme avait glissé sur le genou de Gaby. Elle frissonna de dégoût. Elle se contint cependant, attendant de voir les propositions du prêtre. Elle ne se faisait guère d'illusions sur ses intentions. Mais peut-être se faisait-elle des idées ? Peut-être cet homme n'avait-il comme intention que de l'aider ?

Mon enfant, c'est la volonté de notre Seigneur de vous mettre à l'épreuve, acceptez-le.

La main du prêtre continuait de remonter le long de sa cuisse, retroussant la robe de Gabrielle. La jeune fille stoppa son geste en attrapant violemment et en tordant la main de l'homme de foi. La colère déforma alors les traits de son interlocuteur. Une claque partit, sonnant Gabrielle qui tomba au sol.

Qui es-tu pour me repousser !! Tu n'es qu'une catin que j'ai sorti des égouts, tu me dois la vie !

Horrifiée, Gaby tenta de repousser l'homme qui venait de se jeter sur elle. Son souffle dans son cou lui donnait envie de vomir, elle se débattait violemment mais rien à faire. En désespoir de cause, elle tendit la main et elle rencontra un ouvre lettre, tombé au pied du bureau du prêtre. Elle s'en saisit et elle frappa. L'homme s'effondra, l'objet pointu fiché dans sa gorge. Gabrielle se releva et s'enfuit. Tuer un prêtre... Elle était dans de beaux draps... Elle devait se faire oublier. Et surtout, partir. Mais où pourrait-elle aller ?


***************************

CHAPITRE IV {"Le monde lèvera les yeux et criera "Sauvez-nous" et dans un murmure je dirais " Non"...

7 Janvier 1715, Tortuga

Gaby soupire. Bah, cela ne sert à rien d'être nostalgique. Mais ce jour a été un tournant. Violentée par l'odieux homme d'église, elle a fui. La suite a été un flot ininterrompu de bagarre, de vie dans la rue, d'amis qui l'on nourrit, logé. Entraînée, formée seule, elle a appris tout ce qu'elle pouvait. Se battre. Vivre dans un monde sans aucune pitié. Ne jamais faillir. Elle a commencé serveuse, simplement. Puis, elle a été danseuse légère. Et enfin, elle s'est lancée dans la piraterie à 19 ans. Elle ne se liait à personne. La solitude, c'est le prix de la liberté absolue. Et elle veille farouchement sur la sienne aujourd'hui. D'autres souvenirs lui reviennent. Ses débuts dans des milieux louches. Elle avait réussi à négocier son embarquement pour Tortuga. Et avec son joli minois, il ne lui fut pas difficile d'être engagée comme serveuse...

8 Août 1704, Tortuga

Encore une bierre, ma jolie !

Gaby soutenait à grande peine le plateau chargé de boissons. Le port de Tortuga était toujours en pleine effervescence. Cela n'en était que mieux pour Gabrielle, même si la quantité de travail était énorme. Elle évitait avec adresse les mains tendues en direction de ses rondeurs et servait rapidement, sans s'éterniser les hommes déjà soûls, sur les genoux desquels des femmes légères se tortillaient. Gabrielle semblait déplacée dans ce décor lubrique et alcoolisée. Elle était âgée de 17 ans et ses boucles blondes lui donnait un air angélique. Un ange dans ce lieu de débauche... La jeune femme aperçut du coin de l'oeil un homme assez gros qui lui faisait signe. Elle s'en approcha avec prudence, attendant sa commande qui ne vint jamais.

Bonsoir, beauté. Tu cherches un moyen de gagner ta vie ?

Gabrielle fronça les sourcils.

Je la gagne déjà, ça ne se voit pas ?

L'homme eut un sourire amusé.

De l'esprit en plus... Je voulais dire gagner mieux ta vie ?

Gabrielle, méfiante, resta à distance mais sa curiosité était titillée.

Je suis le gérant du tripot voisin. Et nous avons besoin de danseuse. Tu sais danser ?

Gabrielle s'empressa d'acquiescer. L'homme lui donna rendez-vous le lendemain pour un essai. La jeune femme accepta.

10 Septembre 1705, Tortuga

La musique commença, joyeuse et sensuelle. Les jeune femmes sur scène venaient de finir leur danse. C'était à présent le clou du spectacle. Autrement dit, elle. Gabrielle entra sur scène sous les hurlements des hommes. Cela faisait maintenant un an que chaque soir, elle dansait. Et elle devait avoir un certain talent car elle était connue sur l'île. Le tripot avait fait littéralement fortune grâce à elle. Mais elle, de son côté, ne touchait pas énormément, en comparaison de ce que lui avait fait miroiter le propriétaire. Elle n'avait cependant aucun autre endroit où travailler à présent. Aussi devait-elle s'en contenter. La jeune fille finit son show et salua. Certains hommes, fortement alcoolisés, vinrent à elle, baragouinant des mots incompréhensibles. La jeune femme les ignora. Elle était perdue dans ses pensées. Une main glissa le long de sa hanche et elle repoussa avec violence l'homme qui avait tenté de l'approcher de trop près. Elle voulait autre chose. Autre chose que cette vie parmi les rats...

***************************

CHAPITRE V {"Dressez-vous sans relâche, jusqu'à ce que les agneaux deviennent des lions.

14 Avril 1706, Tortuga.

Le mot s'était passé dans toute l'île. Un nouvel équipage de pirates avait mouillé au port et recherchait des hommes. Gabrielle passait dans la rue lorsqu'elle entendit deux personnes en parler. Le coeur battant, elle se demanda si ce n'était pas sa chance qui venait de s'arrêter dans cette île. Le soir même, elle se présenta au bureau aménagé pour les recrutements. Recrutements bien peu exigeants. Il suffisait de savoir se tenir sur deux jambes et de pouvoir saisir une épée pour être accepté. Gabrielle était méconnaissable. Elle avait dérobé des vêtements d'homme, devant la chambre d'une de ses collègues danseuses, fort occupée avec un galant. Par chance, l'homme était de faible carrure et les vêtements allaient plus ou moins à la jeune femme. Un tricorne enfoncé sur la tête, elle s'était grimé de manière à se faire une moustache.

En ligne avec les autres hommes, le coeur battant, Gabrielle attendit. Le capitaine, un grand roux à la barbe impressionnante allait et venait dans les rangs. Il s'arrêtait parfois devant un homme et disait simplement :

Celui-là.

L'homme choisi faisait alors deux pas en avant et intégrait l'équipage en face. Gabrielle croisait les doigts et attendait son tour. Enfin, le capitaine passa devant elle. Son regard la détailla rapidement. Il s'arrêta face à elle et l'observa attentivement.

Ton nom, matelot ?

Denver, monsieur.

Denver... Tu sais te battre ?

Je sais me défendre, monsieur.

Il ne s'agit pas de se défendre mais d'attaquer mon garçon.

Attaquer, n'est-ce pas la meilleure défense ?

La lignée des hommes fut agitée de chuchotements et de murmures. Le capitaine resta immobile et ne répondit rien. Gabrielle avait-elle été trop loin ? Avait-elle été impertinente ? Au bout de plusieurs minutes, un sourire s'étira sur les lèvres du capitaine.

Bienvenue à bord, Denver.


10 Mai 1706, à bord du Loup Noir.

La bataille faisait rage. Ils avaient aborder un vaisseau de la Compagnie des Indes qui les suivait depuis un petit moment. Les hommes se battaient avec détermination. Gabrielle, depuis un mois, s'était entraînée avec ardeur au combat et avait développé un talent inattendu pour cela. Le secret de son identité avait été préservé par ses soins, bien qu'à plusieurs reprises, elle ait été à deux doigts d'être démasquée. La jeune femme tournoyait et frappait sans relâche, tranchant des gorges et ouvrant des poitrines. Elle n'était pas loin de son capitaine qui ressemblait à un lion dans le feu de l'action. Soudain, le regard de Gabrielle fut attiré par un mouvement derrière le capitaine. Un homme blessé se relevait et pointait son arme à feu en direction de son chef. Gabrielle poussa un cri, emporté dans le hurlement des combats. Elle se précipita au moment où le coup de feu partit. La balle érafla ses côtes, épargnant le capitaine. Elle passa le responsable au fil de son sabre. De toute façon, la bataille semblait se terminer et les pirates étaient victorieux. Le capitaine s'approcha de Gabrielle et la remercia. Elle voulut répondre mais elle s'effondra.

Les heures avaient passé et un homme versé dans l'art médical avait examiné le "matelot". Il était ressortit soucieux et avait adressé quelques mots à voix basse au capitaine. Ce dernier avait eu l'air profondément surpris et s'était rué à l'intérieur. Une rumeur avait parcouru l'équipage. Leur capitaine aurait été sauvé par une femme... Lorsqu'elle rouvrit les yeux, Gabrielle vit le capitaine non loin d'elle. Elle se rendit compte alors que sa poitrine était bandée de linges. Paniquée, elle voulut s'expliquer. Le capitaine l'arrêta d'un geste. Le silence régna.

Merci.

Gabrielle l'observa. Elle sourit. Lorsqu'elle put se relever, elle trouva devant la porte, l'équipage réunit au grand complet qui lança des vivats. Depuis, Gabrielle se fit un nom dans la piraterie. Un nom, grandement mérité, et craint de ses ennemis.

7 Janvier 1715, Tortuga.

C'était comme ça que tout avait commencé pour elle.... La nuit est à présent complète. Gaby jette un dernier regard sur la voûte qui luit d'étoiles. Elle sourit une fois encore. Elle se lève et s'apprête à partir. Une trainée de feu illumine le ciel. Etoile filante. Elle n'a plus de voeux à faire. Elle possède tout ce qu'elle a envie d'avoir....


*******************


Spoiler:
 


Dernière édition par Gabrielle C. Taylor le Jeu 20 Mai - 14:39, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Edward T. DavisPRIME CHANCELLOR

« Inscrit(e) le » : 11/05/2010
« Parchemins enregistrés » : 69
« Where are you ? » : // Aile sud du manoir de Miss Grey
« RP Age » : Thirty-nine years
« What do you want ? » : Détruire et faire souffrir tous ceux qui m'ont fait du mal.
« Quote » :



You're something beautiful
A contradiction
I wanna play the game
I want the friction



ONE-WAY TO KNOW~
« Parti Politique »
: Prime chancellor
« Profession Exercée »
: spy...
« Relationnel »
:
MessageSujet: Re: Gabrielle C. Taylor {UC   Jeu 20 Mai - 1:13

    Excellente présentation !! On a envie de dire " Encore "
    Bienvenue parmis nous !!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité


MessageSujet: Re: Gabrielle C. Taylor {UC   Jeu 20 Mai - 14:39

Merci ^^

J'ai terminé mon histoire et ma fiche, par la même occasion ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité


MessageSujet: Re: Gabrielle C. Taylor {UC   Jeu 20 Mai - 18:06

Bienvenue magnifique fiche de présentation j'aime ce style que j'utilisais autrefois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PearlPIRATE

« Inscrit(e) le » : 10/05/2010
« Parchemins enregistrés » : 32
« Where are you ? » : My oh my, do you wanna say goodbye
« RP Age » : 20 ans
« What do you want ? » : Be free
« Quote » :


ONE-WAY TO KNOW~
« Parti Politique »
: Something between angel and killer
« Profession Exercée »
: Piraterie
« Relationnel »
:
MessageSujet: Re: Gabrielle C. Taylor {UC   Jeu 20 Mai - 18:11

Bienvenuuue ! Magnifique avatar !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cpt. Gabriel L. EideardCaptain ° seek the truth in blood

« Inscrit(e) le » : 18/02/2010
« Parchemins enregistrés » : 286
« Where are you ? » : Là où les vents et les courants l'emporte
« RP Age » : 38 ans
« What do you want ? » : Il y a des personnes sur ses Mers qui doivent périr ...
« Quote » :

    " Un homme a toujours le droit de se venger, si peu que ce soit ; la vengeance est bonne pour le caractère ; d'elle naît le pardon. "



ONE-WAY TO KNOW~
« Parti Politique »
: Pirate
« Profession Exercée »
: For me ... and the piracy
« Relationnel »
:
MessageSujet: Re: Gabrielle C. Taylor {UC   Jeu 20 Mai - 19:54

    Bienvenue Miss ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lady Elvira L. G. GreyG O V E R N O R; ♣ « despote & politicienne manipulatrice »

« Inscrit(e) le » : 17/08/2009
« Parchemins enregistrés » : 624
« Where are you ? » : quelque part derrière mon arc-en-ciel, à jeter des fleurs partout où je passe. peace&love.
« RP Age » : twenty-nine years old. (she's not a old lady)
« What do you want ? » : un coeur. *sbaf*
« Quote » :
    'In order to get power and retain it, it is necessary to love power; but love of power is not connected with goodness but with qualities that are the opposite of goodness, such as pride, cunning and cruelty.' - cf. Leo Nikolaevich Tolstoy (quotation)



ONE-WAY TO KNOW~
« Parti Politique »
: Winners.
« Profession Exercée »
: Dictator Governor of Port Royal | Beckett's Assistant
« Relationnel »
:
MessageSujet: Re: Gabrielle C. Taylor {UC   Jeu 20 Mai - 20:49

    Alors alors, tout d'abord un grand bienvenue ! /o\

    Scarlett Johansson <3

    Donc, pour moi tout est bon, je te donne mon oui, il ne manque plus que l'intervention de mon or d'amour. J'ai beaucoup aimé ton style d'écriture, ça change, =3





    "The way you held me, I knew that this could be. What I've been waiting to find. Darling, look at me, I've fallen like a fool for you ; darling, can't you see, I'd do anything you want me to. I tell myself I'm getting in to deep, then I fall a little farther every time you look at me."
      |LOOK AT ME - CARRIE UNDERWOOD|

    Spoiler:
     
    [/center]
Revenir en haut Aller en bas
http://against-the-world.highbb.com
avatar
Sydney S. HopksDécédée : elle est là, elle nous hante...

« Inscrit(e) le » : 07/02/2010
« Parchemins enregistrés » : 395
« Where are you ? » : Port Royal
« RP Age » : 28
« What do you want ? » : Vivre sanss survivre dans cette ville maudite
« Quote » :
WALK ALL OVER ME


ONE-WAY TO KNOW~
« Parti Politique »
: Bien trop génante pour vous! Je suis marchande de plaisir!
« Profession Exercée »
: Tous!
« Relationnel »
:
MessageSujet: Re: Gabrielle C. Taylor {UC   Jeu 20 Mai - 21:14

    ª Bon et bien xD!


    OUI!

    Bienvenue officielle sur ATW! Bon jeu parmi noua, et n'oublie pas d'aller faire référencer ton avatar et d'aller demander un rang si tu en désires un!




Frak me, but respect me. I'm not that girl....
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité


MessageSujet: Re: Gabrielle C. Taylor {UC   Jeu 20 Mai - 21:16

    je te souhaite de nouveau la bienvenue miss.
    lucky last comme on dis de nos jours !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Gabrielle C. Taylor {UC   

Revenir en haut Aller en bas
 

Gabrielle C. Taylor {UC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
:: AGAINST THE WORLD :: :: 
:: AU DELA DU BOUT DU MONDE ::
 :: — welcome in the trash »
-