AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
De vieilles légendes circulent à présent dans les plus sombres ruelles de certaines villes. A Tortuga, les vieux ivrognes témoignent de leur engouement à en savoir bien plus que les autres ; certains parlent, bien trop. Quelque part en mer, se trouve une île, habitée ou non, nul ne le sait. Une seule chose reste certaine, c'est qu'elle reste protégée par un grand navire avec des voiles noires; s'étant comme figé dans le temps. Un équipage maudit et obligé de rester aux bords de cette île, à faire ce devoir, celui de la défendre d'opportuns visiteurs et autres petits curieux.

On raconte qu'ils seraient possédés, maudits ; que la déesse des mers elle-même les auraient condamnés à cette éternelle vie, uniquement consacrée à ce même et lancinant devoir. Les rares personnes s'étant approchés de cet endroit, n'en sont jamais revenus pour le prouver. La Fontaine de Jouvence existe-t-elle réellement?


Une carte mènerait à ce fameux secret, une carte que possèderait le capitaine Jack Sparrow. (more?)

FORUM'S THEME


  • J'avais pris l'habitude de me mettre dans le pétrin très souvent depuis quelques temps. Il était vrai que je préférais l'aventure au calme plat, mais cela commençait à devenir embarrassant de se retrouver nez à nez avec un garde de Port Royal en pleine rue, sans protection ni occasion de se défendre. En effet, se "promener" dans Port Royal en s'appelant Edouard Billie Dream n'était sans doute pas une des choses les plus sensées de la planète, mais en plus s'y promener en plein jour, sur ce qui est appelé "La place des éxécutions", n'était pas non plus une des meilleures décisions que j'avais prise jusqu'à maintenant. J'avais croisé maintes connaissances, et avais baissé la tête à chaque fois, de peur qu'elles me reconnaissent. Me reconnaisse en tant que pirate bien entendu, j'avais beaucoup changé depuis que j'avais quitté cette charmante ville assaillie par les gardes. Désormais, j'étais plutôt connu pour autre chose que ma naissance dans ma lignée, et ma présence ici n'était pas réellement souhaitée, à part peut-être si je pendais au bout de la corde en face de moi.

    Malheureusement pour eux, je n'étais pas là pour me porter volonta;ire à la pendaison. J'aimais prendre des risques, mais y'a des limites. Je ne suis pas immortel... Du moins pas encore. J'ai entendu parler d'une fontaine de jouvence, mais ça c'est une autre histoire. Une histoire qui me trotte dans la tête depuis pas mal de temps déjà, et je suis parti à la recherche d'un certain "Jack Sparrow" il y a de ça au moins quatre mois. En vain bien entendu. Il est aussi insaisissable que la légende le prétends... J'avais donc atteri à Port royal, plus par contrainte que par réelle envie. Ville maudite pour ceux qu'on nommait 'pirates', j'avais l'intime conviction que tout se passerait bien.

    J'étais passé devant la maison de mon cher frère, baissant le regard afin que personne ne me reconnaisse. Cela faisait plus de six ans que je ne l'avais pas vu, et il me prenait parfois d'y penser. De repenser à nous deux lorsque nous étions petits et qu'il me posait toujours des questions sur les pirates. Petit, je l'aimais beaucoup. Je ne regrettais pas ce que nous étions devenus, mais parfois, la nostalgie du temps où nous étions insousciants me reprenait.

    C'est en repensant à toutes ces choses inutiles qu'on appelle communément "Famille" que je traversais les rues tête baissée, un large chapeau masquant mon visage. Je me postais derrière un homme que je ne connaissais pas et risquais un regard vers la potence. Un homme s'apprêtait à y être pendu. Je retenais mon geste d'enlever mon chapeau par respect pour mes semblables, puis me reprenant au dernier moment je ne pus que faire le signe de croix discrètement. Encore un pirate de moins... Le bourreau, me donna un frisson dans le dos. Je ne craignais pas forcément la mort, mais le bourreau me fichait la trouille à chaque fois que j'en croisais un, c'est à dire le moins souvent possible. A moins d'être complètement fou, quel pirate resterait planté là, au milieu d'une foule attendant la mort d'un pirate ? A moins d'être fou et pirate à la fois ? Ou est-ce que les deux ne vont pas toujours ensemble ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Charly Ronney

« Inscrit(e) le » : 16/07/2010
« Parchemins enregistrés » : 25
« Where are you ? » : Port Royal.
« RP Age » : 41 ans.
« What do you want ? » : M'amuser !!
« Quote » : "Il est l'heure de s'enivrer! Pour n'être pas les esclaves martyrisés du Temps, enivrez-vous; Enivrez-vous sans cesse ! De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise."


ONE-WAY TO KNOW~
« Parti Politique »
:
« Profession Exercée »
: Bouffon de la société.
« Relationnel »
:
MessageSujet: Re: La folie n'est qu'une histoire de perspective [PV Charly]   Jeu 22 Juil - 11:05

« Hey ! Toi !! Tu me dois 5 shilling pour cette brioche que tu viens d’engloutir. »
« C’était… pas moi…» Charly sans attendre la réponse du marchand dévala les escaliers menant à la place principal de Port Royal tout en bénissant dieu de lui avoir offert la capacité de courir suffisamment vite. Comédien ne rapporte pas énormément d’argent et notre protagoniste ne peut se passer de cinq shilling même pour une simple brioche pourtant si délicieuse. L’aube… à l’est, les premières lueurs du jour et les nuages teintés d’une couleur chaude par le soleil réveille Port Royal pour une nouvelle journée. Cette fois Charly avait mal calculé son coup. Il ne dormit point. Mais qu’importe ? L’avenir appartient à ce qui se lève tôt. Ne pas dormir est encore meilleur non ? *Oh, des pommes…* Il ne faut pas oublier que nous sommes samedi et que le samedi à Port Royal c’est tous les évènements qui sont présents dont l’un des plus connu et réputé le marché. Un magnifique cagot se présentait au comédien mais encore bien trop chère pour ses revenus… Il prit une pomme sous les yeux du vendeur l’examina puis la croqua en savourant son goût débordant de vitamine. Il remercia le vendeur qui lui avait un sourire et ne se doutait pas qu’il ne vendrait rien à cet étrange personnage. Puis Charly fit un signe de tête et parti pomme à la main sous le regard ébahit du vendeur. Charly réajusta sa cravate et se mit en chasse. Ce soir, il ne dormirait pas seul et à la belle étoile. Le marché est un terrain qu’il connait par cœur et dont il connait les moyens pour aborder les femmes. De plus, sans paraitre vielle école, le marché déborde de femme qui le matin, font leurs courses. Il fit un de ces regards de jolie garçon pour capter l’attention de quelques de ces demoiselles pour enfin repérer sa promise. Chapeau ornée d’une plume tombante. Affublé d’une tunique bordeaux et d’une robe qui épousait ses formes harmonieuses. Bref… Une bourgeoise. Portant à bout de force un sac de pomme de terre, elle se trouvait à quelques mètres de son chasseur. Charly fit la technique traditionnelle qui marche toujours, celle de la bousculade suivit de l’homme aimable et plus si affinité…

    « Oh… Pardonnez-moi je suis assez maladroit… » Charly bouscula la femme qui fit tomber son sac de pomme de terre. Les pommes de terre tombaient toutes par terre lorsque rouge comme une tomate Charly les ramassa une par une. La timidité est un atout non négligeable lorsqu’elle ne paralyse pas.
    « Tenez et encore désolé… je suis navré pour vos pommes de terre… »
    « Non ce n’est pas grave… ne vous ai-je pas vu quelque part ? »
    « C’est possible je suis comédien… »
    « Oh ?! Alors amusez-moi… » Fit-elle sur un ton assez provocatrice.
    « Je dois avoir un publique… une scène » Charly faisait la girouette en quête de tout ça et comme par magie ses rêves se présentaient. Une pendaison, il en avait presque oublié que c’était à l’aube que les hommes étaient pendus. Accompagné par toute une foule assistant à la mort du pendu. Un pirate…
    « Je vais faire mon petit numéro sur cette scène… Vous venez ? »
    « Sur la potence ?! Vous êtes fou ?! »
    « Comédien mademoiselle, juste comédien… »


Cette réplique, il l’avait sortit au moins des milliers de fois. Elle est courte, jolie et polie. Maintenant place au spectacle. Le pirate allait quitter notre monde pour un grand voyage lorsque dans la foule les gens continuaient de crier et applaudir… Comment voulez-vous que le respect soit de mise dans ce pays. Même si c’est un pirate il a le droit de rejoindre les cieux comme tout le monde non ? C’est un homme avant tout… Charly emmena sa conquête jusque dans la foule, il prit le chapeau d’un des habitant de la foule pour en faire sa quête lorsqu’il entreprit l’escalade interdite jusqu'à la potence. Le bourreau tira sur le levier et s’en était finit de ce pirate. Charly était déjà sur la potence.

    « Mes amis !! S’il vous plait ?! »
    « C’est le mec de l’autre fois !! Fait-nous marrer !! »


La situation était assez morbide, Charly faisait opposition avec le corps mort flottant dans les airs du pirate et le bourreau qui tentait en vain de l’attraper avec ses mains énormes. Je sortis ma dagues d’un geste rapide et coupa la corde, la foule cria Holé !! Charly les remercia d’un geste rapide de la main semblable à une révérence. Cela dit, le voilà face au bourreau… cet être monstrueux qui vous éclate la tête en faisant une simple pression entres ses deux mains velu… Il tentait en vain d’attraper Charly lorsqu’il descendit sa tunique ce qui ridiculisa publiquement le bourreau. Le ridicule mène a la tristesse ou la haine… Dans le cas présent se fit la haine. Une haine féroce du Bourreau envers Charly qui ne laissa aucune chance au bourreau. Sous les éclats de rire et d’applaudissement de la foule, le comédien profita de ses deux jambes entravées par la tunique pour lui donner une petite poussette du pied dans le dos. Le chapeau jadis emprunté, il le déposa sur le coin de la potence pour que la personne généreuse lui laisse de quoi vivre comme à chacun de ses spectacles. Mais la comédie ne faisait que commencer.

    « Très bien !! Je vais choisir une personne dans le publique qui fera office de partenaire occasionnelle pour un tour de passe-passe que je vais réaliser sous vos yeux ébahit. »


On remarque toute sorte de réactions dans la foule. D’une part il y a ceux qui désire faire partie du spectacle et qui saute la main levé en faisant des signes et geste ridicule pour se démarquer des autres et être sélectionné. D’autre part on remarque ceux qui n’en n’on rien à foutre puis il y a ceux qui ne veulent pas être sélectionné, qui se cache derrière quelqu’un ou derrière leur chapeau… tien c’est étrange mais Charly adore prendre ceux qui ne veule pas être prit.

    « Vous, monsieur ! » Charly pointait du doigt un homme assez maigre et de taille moyenne. Affublé d’un chapeau ample avec lequel il dissimulait son regard sombre et ses cheveux mi-longs d’un noir jais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Edouard B. Dream

« Inscrit(e) le » : 18/07/2010
« Parchemins enregistrés » : 27
« Where are you ? » : France
« RP Age » : 34
« What do you want ? » : Etre immortel
« Quote » : « Un jour ou un siècle, les secondes sans toi c'est toujours l'éternité »


ONE-WAY TO KNOW~
« Parti Politique »
: Le mien
« Profession Exercée »
: Pirate
« Relationnel »
:
MessageSujet: Re: La folie n'est qu'une histoire de perspective [PV Charly]   Ven 23 Juil - 15:21

  • Je vis la corde soudain s'agiter, lorsque le bourreau mis en action son projet de mise à mort. Dans une dernière suffocation, je tournais la tête pour ne pas entrevoir le dernier souffle de son congénère. Ce n'était pas une loi dans le monde des pirates, mais j'avais prit l'habitude de laisser les derniers instants d'un pirate à tout les anges et autres démons qui parsemaient le monde. Aussi, je soupirais en comprenant que c'en était terminé pour celui-là. Il ne pillerait plus jamais, ni ne trancherait de gorge... Quel dommage.

    J'allais alors partir en remontant mon chapeau sur ma tête, quand j'aperçus un homme monter sur la potence à son tour. Je n'avais pas été mis au courant de deux éxécutions ce matin-là, aussi soit cet homme était fou, soit il avait le goût du risque. Dans les deux cas, ça faisait de lui un pirate, et si ça n'en était pas un, il avait tout les atouts pour en devenir un.

    Alors comme ça il était connu ici... J'avais entendu quelques chuchotements près de moi, et avait remonté encore plus mon chapeau afin de masquer mon visage. Je n'avais jamais été aussi près de la potence sans y être invité, et ne comptais pas y monter aujourd'hui. J'avais vu que l'homme cherchait quelqu'un dans le "public", et entendant ses mots, j'entrepris de faire un ou deux pas en arrière. Qu'il soit fou s'il le voulait, mais je n'avais pas encore perdu la raison. Etre un pirate ne faisait pas de moi une tête brulée.

    Quel fut ma déception et ma colère lorsqu'il pointa son maigre doigt sur ma personne en m'intimant de monter sur cette potence à ses côtés. Je relevais la tête lentement, sachant très bien que tout les regards étaient pointés sur moi. C'en était fait de moi, j'étais désormais perdu. Dans un moment de grande hésitation entre l'envie de prendre la fuite, ce qui signerait mon arrêt de mort et celui de monter sur cette scène improvisée pour régler son compte à ce rigolo, je fis un pas en avant.


    -Je suis à moi-même déjà un numéro, si vous voulez - cher ami - que je monte sur cette "scène" vous devrez répondre à ceci, dis-je sans relever mon chapeau pour autant, Marche dessus lorsqu'elles sont en vie, elles ne diront mie. Marche dessus lorsqu'elles ont péri, elles pousseront des cris. Qui sont-elles ?

    Je pensais qu'avec ça, l'homme ne pourrait jamais le forcer à monter. De une il fallait qu'il trouve la réponse, et de deux c'était une énigme que j'avais entendu lors d'un de mes précédents voyages sur un des nombreux navires pirates sur lesquels j'avais navigué. Je doutais que les bonnes gens de Port Royal ai déjà entendu ce genre d'énigme...

    A l'annonce de mon énigme, la foule s'était tut, comme si elle réfléchissait elle aussi. Je voyais l'homme perché sur sa potence, les yeux dans le vague. Puis une onde de chuchotements fit son arrivée parmi ceux qui m'entouraient.


    -Un indice, un indice, criaient-ils.

    Je soupirais et levais les yeux au ciel, bien que personne n'ai put le voir à cause de mon couvre chef bien utile. Cependant, j'avais déjà réussi à retarder ma montée sur cette scène maudite, je ne voulais pas me mettre tout les habitants à dos.

    -Un indice chers amis ? Et bien, pensez à l'automne...

    Ils parurent satisfaits et reportèrent leur attention sur l'homme perché. Combien de temps mettrait-il avant de trouver la solution ? Peut-être cela me laissait-il le temps de m'éclipser... Non, tout le monde me surveillait, ça rendait la tâche presque impossible, bien qu'impossible ne fasse pas parti de mon vocabulaire. Avec cet indice, j'avais bien peur qu'il réussisse à résoudre l'énigme... Et c'en serait fini de moi, et mon existence de pirate.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Charly Ronney

« Inscrit(e) le » : 16/07/2010
« Parchemins enregistrés » : 25
« Where are you ? » : Port Royal.
« RP Age » : 41 ans.
« What do you want ? » : M'amuser !!
« Quote » : "Il est l'heure de s'enivrer! Pour n'être pas les esclaves martyrisés du Temps, enivrez-vous; Enivrez-vous sans cesse ! De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise."


ONE-WAY TO KNOW~
« Parti Politique »
:
« Profession Exercée »
: Bouffon de la société.
« Relationnel »
:
MessageSujet: Re: La folie n'est qu'une histoire de perspective [PV Charly]   Ven 23 Juil - 17:25

En cours. Ton personnage est intriguant, j'aime ça !! =D Cela dit, je pars en vacance demain donc, je ne vais pas pouvoir poster avant une semaine sinon plus. =D à toute !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Edouard B. Dream

« Inscrit(e) le » : 18/07/2010
« Parchemins enregistrés » : 27
« Where are you ? » : France
« RP Age » : 34
« What do you want ? » : Etre immortel
« Quote » : « Un jour ou un siècle, les secondes sans toi c'est toujours l'éternité »


ONE-WAY TO KNOW~
« Parti Politique »
: Le mien
« Profession Exercée »
: Pirate
« Relationnel »
:
MessageSujet: Re: La folie n'est qu'une histoire de perspective [PV Charly]   Sam 14 Aoû - 22:39

J'espère que tu vas bientôt revenir :) J'ai hâte de continuer ce RP ! :)
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La folie n'est qu'une histoire de perspective [PV Charly]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La folie n'est qu'une histoire de perspective [PV Charly]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
:: AGAINST THE WORLD :: :: 
:: Rp•I GOT NOTHING TO FEAR IN THIS CITY ::
 :: — port-royal, the dangerous » :: « la place des executions »
-