AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
De vieilles légendes circulent à présent dans les plus sombres ruelles de certaines villes. A Tortuga, les vieux ivrognes témoignent de leur engouement à en savoir bien plus que les autres ; certains parlent, bien trop. Quelque part en mer, se trouve une île, habitée ou non, nul ne le sait. Une seule chose reste certaine, c'est qu'elle reste protégée par un grand navire avec des voiles noires; s'étant comme figé dans le temps. Un équipage maudit et obligé de rester aux bords de cette île, à faire ce devoir, celui de la défendre d'opportuns visiteurs et autres petits curieux.

On raconte qu'ils seraient possédés, maudits ; que la déesse des mers elle-même les auraient condamnés à cette éternelle vie, uniquement consacrée à ce même et lancinant devoir. Les rares personnes s'étant approchés de cet endroit, n'en sont jamais revenus pour le prouver. La Fontaine de Jouvence existe-t-elle réellement?


Une carte mènerait à ce fameux secret, une carte que possèderait le capitaine Jack Sparrow. (more?)

FORUM'S THEME

Thanks to Steyda (Gabriel).
THE STAFF


DÉBUT FÉVRIER 2010 - ouverture du forum, AGAINST THE WORLD.

NEWS DU CINQ MARS 2010 - le forum change de design pour adopter le numéro deux, what we fighting for.
 
NEWS DU VINGT-HUIT MARS 2010 - en cette fin de mois et pour fêter la venue du mois d'avril, la troisième version all we need est mise en place ; n'hésitez pas à donner votre avis sur la troisième version ici même, (:

NEWS DU NEUF AVRIL 2010 - un recensement à été mis en place, et tous les membres sont conviés à signaler leur présence à cet endroit. Pour continuer sur une note plus joyeuse, un concours prévoyant l'emblème de la chronique mensuelle d'ATW est officiellement lancé dans la galerie artistique du forum ; que vous pourrez retrouver en lien direct ici-même; =D Bon courage à tous!

NEWS DU PREMIER MAI 2010 - le forum change de nouveau de design pour adopter sa quatrième version, be prepared ; (:

NEWS DU DEUX MAI 2010 - le recensement du forum étant terminé, les membres ne s'étant pas manifestés ont été supprimé.

NEWS DU VINGT-DEUX JUIN 2010 - nouveau design mit en place, ce dernier en est à sa cinquième version, all i ever wanted is war.

NEWS DU PREMIER OCTOBRE 2010 - après un hiatus, le forum reviens parmi nous, avec une nouvelle version du design (world domination, one step at a time), ainsi qu'une intrigue (inscriptions à cet endroit) ! bon jeu à tous ! /o


/ INSCRIPTIONS A L'INTRIGUE :
« Caribbean Thunder! »

BE FRIEND MORE ?


     

Partagez | 
 

 MERRY ► Living is easy with eyes closed

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Meredith J. AbercrombieMERRY la vraie vie est si souvent celle qu'on ne vit pas

« Inscrit(e) le » : 23/07/2010
« Parchemins enregistrés » : 38
« Where are you ? » : PORT ROYAL
« RP Age » : 25 ans
« What do you want ? » : Un jour pouvoir écrire sous mon propre nom, ne pas être obligée de me faire passer pour un homme pour gagner ma vie et rendre fière mes parents
« Quote » : <img>http://www.imagup.com/pics/1280534654.htm</img>


ONE-WAY TO KNOW~
« Parti Politique »
: AUCUN
« Profession Exercée »
: ECRIVAIN/NOURRICE
« Relationnel »
:
MessageSujet: MERRY ► Living is easy with eyes closed   Ven 23 Juil - 15:08

ABERCROMBIE; MEREDITH JANE

©merlinicons_LJ




    © merlinicons_LJ




    « De nos jours, la plupart des gens meurent d'une espèce de bon sens rampant et découvrent trop tard qu'il n'y a que les erreurs qu'on ne regrette jamais. »
    OSCAR WILDE

    NOM, PRÉNOM(S) - ABERCROMBIE, Meredith Jane
    DATE, LIEU DE NAISSANCE & AGE - Londres, 15 janvier 1690 - 25 ans
    SIGNE ASTROLOGIQUE - Capricorne
    ORIENTATION SEXUELLE - Hétérosexuelle
    ORIGINES - Anglaises & françaises
    LIEU DE RÉSIDENCE - Port Royal
    RICHESSE MATÉRIELLE - Une maison à moi avec le terrain qui va avec, payée grâce à un héritage, une impressionnante collection de livres, de quoi vivre somme toute très correctement. Après tout, je suis née dans une bonne famille, mais pas riche pour autant. Mais j'avoue qu'avec l'argent que je gagne en écrivant, j'ai de quoi mener une vie tout à fait plus que correcte.
    RANG DANS LA SOCIÉTÉ - Fille d'un bourgeois londonien, je n'ai donc pas réellement de rang à proprement dit, et cela me convient très bien comme ça à vrai dire.


    CAMP - Je n'en ai pas choisis un pour le moment, mais si j'avais à le faire, je serais sans doute du côté de ce que mon dicte mon coeur, et celui-ci penche pour la piraterie. Je n'ai rien contre l'ordre établi, pas réellement, mais ces gens là me mettent mal à l'aise, et les pirates eux savent bien ce que c'est qu'une vie de libertés.
    VOTRE POLITIQUE - La liberté, c'est une bonne politique pour moi. Celle d'être libre de faire ce que je désire de ma vie, de vivre de ma passion, de ne pas avoir à sans cesse me comporter comme une fille sage, de pouvoir panser mon coeur avec le temps...
    PROFESSION EXERCÉE - Écrivain, un métier d'homme, c'est pourquoi j'utilise un nom de plume. Donc pour le monde, je suis simplement une jeune femme de bonne famille qui joue les nourrices parfois.


I — côté physique..
Avant de commencer, je tiens à dire une chose, que celui qui dit que l'apparence ne compte pas est un menteur.
Mais puisqu'il faut que je vous dépeigne mon physique, je me plie à l'exercice bien volontiers. Je suis une jeune femme de taille relativement moyenne je pense, j'avoisine le mètre soixante-treize, mais ma taille me convient parfaitement, plus grande celà aurait était un vrai casse-tête et plus petite un vrai calvaire. Je n'ai donc rien à reprocher à Dame Nature sur ce point-ci. Pour le reste, j'ai hérité de beaucoup de traits de ma défunte mère: les mêmes yeux, d'un vert-gris intense, les mêmes cheveux, bruns et longs, légèrement ondulés, la même peau, assez blanche et surtout aussi douce que la pêche. J'ai même hérité de la même tâche de naissance qu'elle, mais à un emplacement différent lui. Ma mère avait la sienne sur la cuisse droite, un peu en dessous de sa fesse, la mienne est dans mon dos, mais toutes deux ont cette forme qui évoque un trèfle. Sinon pour le reste, et bien que dire? Je ne suis pas la plus belle femme qui ai jamais arpentée ce monde mais je dois dire que je n'ai pas grand chose à envier à celles mieux loties que moi. Je ne changerais pas grand chose chez moi s'il m'était donné la chance de le faire. Je n'ai certes pas une poitrine opulente, mais la mienne va avec ma physionomie générale, mes hanches ne sont pas si larges et ma taille juste comme il faut. Quant au visage, bien que parfois on puisse me reprocher qu'il soit un peu sévère et fermé, il n'en reste pas moins très expressif. J'ai le visage doux quoi qu'on en dise, des joues légèrement rosés parfois, des lèvres de la bonne taille, non, vraiment, je n'ai rien à redire sur tout celà, je trouve le résultat dans l'ensemble plus que satisfaisant.
Quand à ce que je peux porter, là il y a quelques précisions à faire aussi. J'aime à porter parfois des habits un peu plus masculins, oui, même si cela fait désordre. Je porte parfois donc des pantalons, avec des chemises d'hommes, c'est nettement plus pratique que ces robes et ces corsets qui me scient en deux la plupart du temps. D'ailleurs, mis à part en de rares grandes occasions, je n'en porte pas, de corset. Je mets des robes discrètes mais cependant belles à regarder, car comme partout ailleurs dans ce monde, il faut aussi penser aux autres et à l'apparence. Pour la coiffure, c'est majoritairement les cheveux lâchés que j'évolue, sinon guère retenus par une simple pince. Mais sinon j'aime à faire un chignon vulgaire d'où sortent quelques mèches, c'est un peu négligé mais j'aime assez l'allure qui s'en dégage. Et bien sûr, quand il le faut, je peux arborer une coiffure plus élaborée, mais je finis toujours par m'en défaire assez vite. C'est dans mon caractère, que voulez-vous. J'aime aussi beaucoup porter une cape. J'en possède plusieurs, ça habille et c'est aussi très pratique quand on y pense. Pour le reste, je ne porte pas de bijoux, en tout cas pas souvent, et surtout rien de trop clinquants. J'ai bien un pendentif que je porte tous les jours mais il est discret. Je ne me force qu'à mettre une parure que lorsqu'il le faut. Et ça évite aussi les ennuis, à trop briller de mille feu, on peut se faire voler. Voilà je pense qui résume assez ce qui concerne mon physique.


II — côté caractère..
Arrive à présent la partie la plus délicate, parler de soi. Ce qui n'est pas exercice facile surtout concernant l'objectivité du portrait que je m'apprête à vous faire. Mais je vais essayer tout de même.
Si je devais ne choisir qu'un mot, ou plutôt adjectif pour me qualifier... Eh bien non, je ne pourrais pas, ou peut-être que celui-ci suffirait à faire comprendre ce que je veux dire par là: complexe. Certains dirons que c'est parce que je suis une femme. Ils n'ont pas entièrement tort. Une partie de mon caractère vient du fait que je sois enfant unique. J'étais donc forcément la plus choyée et entourée qu'il soit. Mais ça ne dura qu'un temps, le temps de l'insouciance dirais-je. Non, si je suis devenue ainsi, c'est principalement à cause de mon passé, d'une blessure qui encore aujourd'hui peut refaire surface si facilement. La mort de ma mère a provoqué chez moi un changement radical, mais c'est surtout le remariage de mon père qui en fut le ciment. J'étais une petite fille sage et espiègle, à être curieuse de tout. Sur ce dernier point, en grandissant rien n'a changé. Mais j'ai vite eu mon caractère, montrant bien à ma belle-mère qu'ici, chez moi, ce ne serait pas elle qui aurait le dernier mot. Et mis à part cette rivalité avec elle, j'ai un caractère plutôt facile à vivre. J'aime rire et parfois aussi faire rire, par des jeux d'esprits, de petites remarques cinglantes. Oui j'aime l'ironie et le sarcasme, ce qui n'a pas toujours ravi mon père qui jugeait cette preuve de témérité un peu déplacée face à son rang. Mais qu'importe, on ne me changera plus.
Je suis d'un tempérament assez calme en règle générale, je ne m'emporte pas sans raison et pour un rien, mais quand un sujet me tient à coeur, il peut en être tout autrement. J'ai alors tendance à peut-être oui, hausser un peu la voix et aller au-delà de mes pensées. Je ne suis pas sanguine pour autant mais disons que je ne suis pas aussi sage qu'on peut le croire en me voyant. J'aime découvrir le monde, depuis ma prime enfance, ma curiosité concernant le monde qui m'entoure n'a jamais cessé de croître, et encore aujourd'hui j'aime apprendre. Ce qui peut gêner certains car une femme n'est pas censée être aussi lettrée. Mais là encore, c'est un des points qui me caractérise, je ne me fis que très peu à ce que dicte l'étiquette. Oh bien sûr, je connais les usages, et je m'y plie si je m'y retrouve contrainte, mais malgré le rang de mon père, je n'ai jamais soutenu l'idée d'une élite qui méprisait ceux d'un rang inférieur. Mais le monde est ainsi fait et à moi seule je sais bien que je ne parviendrais pas à influencer les moeurs suffisamment pour que cela change un jour prochain. C'est bien sûr là qu'entre en compte ma passion pour l'écriture. Un exutoire, un refuge, une bénédiction. Je sais que je dois avoir recours à un nom de plume pour cela, mais écrire reste à ce jour mon plus grand plaisir. C'est mon gagne-pain et tellement plus encore. C'est pour ça que je collectionne les livres, j'en ai sûrement bien trop mais ils me sont précieux parce qu'en les lisant, je m'échappe.
Éprise de liberté, je suis indépendante, je m'assume moi-même depuis quelques années maintenant et je dois admettre que je n'en suis que plus fière. J'aime pouvoir faire comme bon me semble, surtout concernant mes vêtements et les endroits où je vais. Certains penseront que ce n'est que de la provocation, mais je le suis peut-être un peu, mais j'estime qu'une femme mérite mieux que la place qu'elle a de nos jours. Débrouillarde, j'aime à m'en sortir par moi-même, quand je le peux bien entendu, car je ne suis pas vaniteuse ou bornée, qu'on se le dise. J'ai certes parfois un peu de mauvaise foi, mais ce n'est jamais pour rien. Fidèle en amitié, je peux parfois m'avérée méfiante, mais une fois que je connais la personne, elle peut s'assurée d'avoir ma loyauté, car je ne suis pas une girouette, je ne change pas d'avis comme de chemises. Il faut vraiment me trahir de façon impardonnable pour en arriver là. Et dans ce cas là, oui, je peux devenir beaucoup moins docile et polie. Mais ça, je me garde bien de le faire voir. Car une fois de plus, les apparences comptent encore beaucoup dans notre société. Et pour pouvoir poursuivre ma vie telle qu'elle est, j'ai besoin de garder cette façade de jeune fille de bonne famille. Mais si je le pouvais, croyez-le bien, je n'en ferais rien. Alors on pourra dire que je suis manipulatrice, oui, mais par nécessité, pas par plaisir. J'ai des idées bien à moi aussi, pour certaines assez dérangeantes, comme le fait qu'une femme n'est pas bonne qu'à simplement élever ses enfants. Mais ça aussi, ça fait partie de mon charme, certains vous le dirons. Je suis donc peu enclin à me conformer à la volonté des autres, à la conformité, sans pour autant être marginale.
Quand à ce qui touche aux amours, de ce côté là, aussi, rien n'est vraiment simple pour moi. Car même si j'inspire un jour à fonder une famille, je ne peux pas vraiment laisser libre cours à mes passions, car choisir le mauvais prétendant risquerait de me priver de tout ce que j'ai pu bâtir jusqu'à ce jour. Ce qui ne m'empêche pas de flirter, je ne renie pas que comme n'importe quelle femme, ce jeu est amusant, et toujours flatteur de voir qu'on plait. Mais je crois tout simplement qu'il faudra un homme exceptionnel pour arriver à tempérer mon caractère, et qui soit plus moderne que les autres pour ne pas s'offusquer quand il découvrira mon secret. Car oui, l'homme que j'aimerai n'aura pas peur de ce que je suis vraiment. Est-ce trop en demander? Je ne crois pas, si l'amour est vraiment aussi fort qu'on prétend qu'il peut l'être entre deux êtres humains.

Spoiler:
 
[b][i]


Dernière édition par Meredith J. Abercrombie le Sam 24 Juil - 11:05, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Meredith J. AbercrombieMERRY la vraie vie est si souvent celle qu'on ne vit pas

« Inscrit(e) le » : 23/07/2010
« Parchemins enregistrés » : 38
« Where are you ? » : PORT ROYAL
« RP Age » : 25 ans
« What do you want ? » : Un jour pouvoir écrire sous mon propre nom, ne pas être obligée de me faire passer pour un homme pour gagner ma vie et rendre fière mes parents
« Quote » : <img>http://www.imagup.com/pics/1280534654.htm</img>


ONE-WAY TO KNOW~
« Parti Politique »
: AUCUN
« Profession Exercée »
: ECRIVAIN/NOURRICE
« Relationnel »
:
MessageSujet: Re: MERRY ► Living is easy with eyes closed   Ven 23 Juil - 15:12

step three;
- storyboard -

.



©Bethy@becoming_LJ

    « L'Homme a cru qu'il importait d'avoir ignorant qu'il importe d'être. »
    OSCAR WILDE


Dans les contes de fées, l'histoire commence toujours par "il était une fois", et se termine sur l'éternel happy ending du "ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants". Cette histoire, mon histoire commence bien comme ça, mais sa fin elle n'a rien d'une fin heureuse, bien que je n'en sois pas encore arrivé là. Mais dieu seul sait ce de quoi demain est fait.
J'ai vu le jour un beau matin d'hiver, dans la capitale britannique. Londres, ville cosmopolite, foyer bouillonnant de la culture, de tellement de choses, mais sans doute pas une ville faite pour moi, et mes ambitions. Je suis enfant unique, mon père, Remmington Abercrombie est un aristocrate, un bourgeois, il a épousé ma mère parce que leurs parents avaient arrangés dès leurs adolescence cette union, qui même si elle été arrangée fut placée sous le signe de l'amour. Ma mère... une femme hors du commun, de ce que m'en disait toujours mon père, ma grand-mère, forte et si généreuse avec les autres. Heather Chesterfield. Meredith Jane Abercrombie, l'enfant miracle. Miracle, je me demande bien si je peux mériter ce sobriquet, je n'ai rien de miraculeux, rien d'extraordinaire, ma mère elle l'était, et ma venue au monde signait à long terme sa mort.
Ma naissance était un miracle puisque ma mère ne pouvait apparemment enfanter, jusqu'à un soir d'avril où prise de vertiges et de nausées, elle fini par consulter le médecin de famille qui lui annonce alors la bonne nouvelle. C'était presque impossible et pourtant, neuf mois plus tard, je naissais dans un cri aiguë dans uun hôpital de la banlieue de Londres. Et ma venue au monde révélait un tout autre problème, problème hélas diagnostiqué trop tard.
Tout se passait bien. J'étais un nourrisson calme et qui fit ses nuits rapidement, un vrai petit ange... qui mine de rien bougeait pas mal. Et durant 3 ans, les symptômes du mal qui rongeait ma mère ne se manifestèrent pas. C'est peu de temps après mon troisième anniversaire qu'elle commença à poindre sonnez. Ma mère devenait pâle, perdait du poids, mais aussi du sang, sous la forme de saignement de nez et diverses petites hémorragies. Un cancer, déclenché selon les médecins par ma naissance. En me donnant vie, ma mère s'était donc condamnée. C'est bien sûr là, qu'en digne Cendrillon, vint le moment de faire venir la belle-mère démoniaque.

J'avais cinq ans quand ma mère mourus, après des mois de lutte. Je la voyais dépérir chaque jour un peu plus, sans rien pouvoir faire, culpabilisant sans cesse. Mais malgré tout elle ne cessait de me montrer à quel point elle m'aimait. Elle me lisait un livre chaque jour, ces moments sont à jamais gravés dans ma mémoire. C'est elle qui m'a toujours inspirée, dit que je devrais suivre mes envies, réaliser mes rêves, quels qu'ils soient. J'ai fini par l'écouter, près d'un quart de siècle plus tard. C'est là qu'entre en scène la marâtre. Oh je sais, elle ne m'a jamais fais cirer le parquet, la servir comme une reine, elle 'était même plutôt gentille, mais elle prenait la place de ma mère dans le coeur de mon père, dans notre foyer, dans nos vies, et pour cette raison je ne pouvais la voir autrement que comme une voleuse, un imposteur.
La vie reprenait ses droits petit à petit après l'enterrement de ma mère. Ce n'était que 7 mois après que Caitlin, ma belle-mère, avait rencontré mon père. Oui, ce dernier avait bien sûr porté le deuil, suffisamment longtemps en tout cas pour qu'on ne jase pas, que le nom de ses ancêtres reste digne, et non entaché d'un parfum de scandale. Et je crois bien sûr que s'il a reprit épouse aussi vite c'était pour ne pas que je grandisse sans un modèle féminin à mes côtés. J'en avais un, ma grand-mère, mais bien sûr, elle n'était plus toute jeune et surtout elle avait sa propre vie, bien remplie, toujours à voyager. C'est ce détail qui d'ailleurs me décida à partir il y a de ça maintenant deux ans.

Je ne compte pas exposer ici toute mon enfance, cela serait d'un ennui dont on se passera bien. Je doute que connaître le moindre de mes petits bobos ne vous fera pas mieux dormir la nuit, ni ne vous convaincra que j'ai une vie hors du commun. Moi-même j'estime ne pas dans le fond avoir une vie palpitante, car même si je prends certains risques, je suis plutôt loin d'être un être très extravagant, si ce n'est quand je manie ma plume. Oui, je suis écrivain, les mots me font vivre, créer des univers, manipulent des destins fictifs. Mais je dois me cacher derrière un autre visage. C'est une réflexion de mon père qui m'a fait fuir mon pays natal pour les Caraïbes.
Nous étions dans notre jardin mon père et moi, dans le manoir de ma grand-mère, par une fin d'après-midi ensoleillée, quand il m'annonça que Jeremiah Littleton viendrait le lendemain, afin de régler une affaire avec lui. Certes son mariage arrangé avait bien tourné, mais je n'arrivais pas à croire que mon père puisse un instant pensé à m'imposer un mari que je n'aimais pas. Me connaissait-il si mal que ça? Il connaissait mon côté rebelle, dans ma pensée, je disais souvent tout haut ce que d'autres pensaient tout bas. Pas réellement le genre de fille qu'on marie à un jeune homme de bonne famille et pourtant. Jeremiah avait accepté, alors que depuis notre enfance nous nous détestions cordialement, lui bien trop arrogant et puéril et moi bien sûr je ne pouvais supporter un tel comportement. J'ai donc fini par tout dire à mon père. Tout. Mes secrets révélés, un poids énorme retiré de mes épaules, j'étais donc prête à partir, à commencer une nouvelle vie, ma vie. Même si celle-ci me privait aussi de celui que mon coeur avait choisit alors.
Vous pourrez me penser ingrate, mais à ma place qu'auriez-vous fait? Une vie à deux alors qu'on ne se supporte pas? Une vie de frustration, d'entraves? Non, j'ai préféré risquer de tout perdre pour avoir ce que je voulais vraiment.
J'ai donc quitté l'Angleterre pour finir par échouer ici, dans les Caraïbes à Port Royal. Ici j'ai pu devenir celle que je voulais, enfin en apparence du moins. Voilà deux ans que j'ai pu acheter une petite maison et m'installer, tout en continuant à envoyer mes textes à mon éditeur, en Angleterre, gardant ainsi un train de vie tout de même respectable. Mon père a fini par accepté ma décision il y a peu et m'envoie chaque mois un peu d'argent. Le conte de fées prend peu à peu forme même sans son Prince Charmant dans les parages, même si devant tous je dois conserver un visage de fille sage. Je ne dis pas être le diable en personne, mais le monde dans lequel nous évoluons est si traitre parfois, je veux la liberté, mais pas à n'importe quel prix. Pour la défendre, je n'hésiterais pas, mais si jouer ce jeu de masque me permet de réaliser mon rêve, écrire, alors je le dois bien à ma mère, elle qui avait donné de sa vie pour que je puisse vivre. La fin du conte n'est pas encore écrite, je ne tiens pas la plume qui débite chaque jours mon lot de péripéties, en un sens c'est mieux ainsi, savoir d'avance ce qui m'attends ne serait pas sain, et surtout à quoi bon encore vivre si on connait l'issue de chaque chose, tout en sachant ne rien pouvoir y changer. L'avenir me dira simplement si je quitterais ce monde comme je l'espèrai, ou si jusqu'au bout, j'aurai du voir ce monde, l'Homme restait si étroit d'esprit qu'il ne réalisait pas que la femme était en fait, son réel avenir.


Dernière édition par Meredith J. Abercrombie le Sam 24 Juil - 11:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yoric O'Corrigan

« Inscrit(e) le » : 23/07/2010
« Parchemins enregistrés » : 110
« Where are you ? » : Dans votre pire cauchemard
« RP Age » : 33
« What do you want ? » : kill them all


ONE-WAY TO KNOW~
« Parti Politique »
:
« Profession Exercée »
: Marchand de mort
« Relationnel »
:
MessageSujet: Re: MERRY ► Living is easy with eyes closed   Ven 23 Juil - 15:37

    • Je fais quelque chose de très mal... je ne change pas de compte xD

    Comme je te l'ai déjà dis, je suis ravie que tu sois de retour parmi nous et que tous tes problèmes internet soient réglés!

    Je ne pense pas prendre de risque en te disant que tu es VALIDEE sans l'accord de Vi.

    N'hésite pas a aller demander un petit rang!





Count to six.... and die...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Meredith J. AbercrombieMERRY la vraie vie est si souvent celle qu'on ne vit pas

« Inscrit(e) le » : 23/07/2010
« Parchemins enregistrés » : 38
« Where are you ? » : PORT ROYAL
« RP Age » : 25 ans
« What do you want ? » : Un jour pouvoir écrire sous mon propre nom, ne pas être obligée de me faire passer pour un homme pour gagner ma vie et rendre fière mes parents
« Quote » : <img>http://www.imagup.com/pics/1280534654.htm</img>


ONE-WAY TO KNOW~
« Parti Politique »
: AUCUN
« Profession Exercée »
: ECRIVAIN/NOURRICE
« Relationnel »
:
MessageSujet: Re: MERRY ► Living is easy with eyes closed   Ven 23 Juil - 15:38

J'ferais ça ce soir sans faute
merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité


MessageSujet: Re: MERRY ► Living is easy with eyes closed   Sam 24 Juil - 0:07

    welcome back Merry !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Meredith J. AbercrombieMERRY la vraie vie est si souvent celle qu'on ne vit pas

« Inscrit(e) le » : 23/07/2010
« Parchemins enregistrés » : 38
« Where are you ? » : PORT ROYAL
« RP Age » : 25 ans
« What do you want ? » : Un jour pouvoir écrire sous mon propre nom, ne pas être obligée de me faire passer pour un homme pour gagner ma vie et rendre fière mes parents
« Quote » : <img>http://www.imagup.com/pics/1280534654.htm</img>


ONE-WAY TO KNOW~
« Parti Politique »
: AUCUN
« Profession Exercée »
: ECRIVAIN/NOURRICE
« Relationnel »
:
MessageSujet: Re: MERRY ► Living is easy with eyes closed   Sam 24 Juil - 11:12

Merciii
(ah Ioan qu'il est sexy sur cette photo)
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: MERRY ► Living is easy with eyes closed   

Revenir en haut Aller en bas
 

MERRY ► Living is easy with eyes closed

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
:: AGAINST THE WORLD :: :: 
:: AU DELA DU BOUT DU MONDE ::
 :: — don't wait to make your character » :: « Fiches Validées »
-