AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
De vieilles légendes circulent à présent dans les plus sombres ruelles de certaines villes. A Tortuga, les vieux ivrognes témoignent de leur engouement à en savoir bien plus que les autres ; certains parlent, bien trop. Quelque part en mer, se trouve une île, habitée ou non, nul ne le sait. Une seule chose reste certaine, c'est qu'elle reste protégée par un grand navire avec des voiles noires; s'étant comme figé dans le temps. Un équipage maudit et obligé de rester aux bords de cette île, à faire ce devoir, celui de la défendre d'opportuns visiteurs et autres petits curieux.

On raconte qu'ils seraient possédés, maudits ; que la déesse des mers elle-même les auraient condamnés à cette éternelle vie, uniquement consacrée à ce même et lancinant devoir. Les rares personnes s'étant approchés de cet endroit, n'en sont jamais revenus pour le prouver. La Fontaine de Jouvence existe-t-elle réellement?


Une carte mènerait à ce fameux secret, une carte que possèderait le capitaine Jack Sparrow. (more?)

FORUM'S THEME

Thanks to Steyda (Gabriel).
THE STAFF


DÉBUT FÉVRIER 2010 - ouverture du forum, AGAINST THE WORLD.

NEWS DU CINQ MARS 2010 - le forum change de design pour adopter le numéro deux, what we fighting for.
 
NEWS DU VINGT-HUIT MARS 2010 - en cette fin de mois et pour fêter la venue du mois d'avril, la troisième version all we need est mise en place ; n'hésitez pas à donner votre avis sur la troisième version ici même, (:

NEWS DU NEUF AVRIL 2010 - un recensement à été mis en place, et tous les membres sont conviés à signaler leur présence à cet endroit. Pour continuer sur une note plus joyeuse, un concours prévoyant l'emblème de la chronique mensuelle d'ATW est officiellement lancé dans la galerie artistique du forum ; que vous pourrez retrouver en lien direct ici-même; =D Bon courage à tous!

NEWS DU PREMIER MAI 2010 - le forum change de nouveau de design pour adopter sa quatrième version, be prepared ; (:

NEWS DU DEUX MAI 2010 - le recensement du forum étant terminé, les membres ne s'étant pas manifestés ont été supprimé.

NEWS DU VINGT-DEUX JUIN 2010 - nouveau design mit en place, ce dernier en est à sa cinquième version, all i ever wanted is war.

NEWS DU PREMIER OCTOBRE 2010 - après un hiatus, le forum reviens parmi nous, avec une nouvelle version du design (world domination, one step at a time), ainsi qu'une intrigue (inscriptions à cet endroit) ! bon jeu à tous ! /o


/ INSCRIPTIONS A L'INTRIGUE :
« Caribbean Thunder! »

BE FRIEND MORE ?


     

Partagez | 
 

 Scarlett Lilian Campbell ▬ Poker Face

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Scarlett L. Campbell

« Inscrit(e) le » : 04/08/2010
« Parchemins enregistrés » : 17
« Where are you ? » : Tortuga
« RP Age » : 25 ans
« What do you want ? » : Retrouver mon frère
« Quote » : "Une femme qui a un amant est un ange, une femme qui a deux amants est un monstre, une femme qui a trois amants est une femme" ▬ VICTOR HUGO




ONE-WAY TO KNOW~
« Parti Politique »
: Pirate
« Profession Exercée »
: Prostituée, Fille de joie
« Relationnel »
:
MessageSujet: Scarlett Lilian Campbell ▬ Poker Face   Mer 4 Aoû - 14:44


CAMPBELL SCARLETT LILIAN



    © ACP
    "Make me your Queen !"
    NOM, PRÉNOM(S) - Campbell Scarlett Lilian (surnommée Letty)
    DATE, LIEU DE NAISSANCE & AGE - Tortuga, le 18 Novembre 1690, aujourd'hui agée de 25 ans (mais je ne porte aucun intérêt à mon âge, et l'oublie souvent)
    SIGNE ASTROLOGIQUE - Scorpion (avec un fort appétit sexuel !)
    ORIENTATION SEXUELLE - Hétérosexuelle
    ORIGINES - Britanniques, père Pirate et mère Serveuse
    LIEU DE RÉSIDENCE - Tortuga
    RICHESSE MATÉRIELLE - Un médaillon hérité de mon père, ainsi que son tricorne qui avait été donné à Jacob, mon grand frère mais ce dernier me l'a donné, et un livre : Le Prince de Machiavel, avec lequel j'ai appris à lire et écrire.
    RANG DANS LA SOCIÉTÉ - Hors la loi


    CAMP - Piraterie
    VOTRE POLITIQUE - J'offre mes services au plus offrant
    PROFESSION EXERCÉE - Prostituée (officiellement) & Espionne (Officieusement)

Spoiler:
 


Dernière édition par Scarlett L. Campbell le Lun 9 Aoû - 13:59, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Scarlett L. Campbell

« Inscrit(e) le » : 04/08/2010
« Parchemins enregistrés » : 17
« Where are you ? » : Tortuga
« RP Age » : 25 ans
« What do you want ? » : Retrouver mon frère
« Quote » : "Une femme qui a un amant est un ange, une femme qui a deux amants est un monstre, une femme qui a trois amants est une femme" ▬ VICTOR HUGO




ONE-WAY TO KNOW~
« Parti Politique »
: Pirate
« Profession Exercée »
: Prostituée, Fille de joie
« Relationnel »
:
MessageSujet: Re: Scarlett Lilian Campbell ▬ Poker Face   Mer 4 Aoû - 14:44

CHAPTER I
LA FAMILLE SERA TOUJOURS LA BASE DES SOCIETES

Vous parler de ma naissance dans les moindres détails serait vous mentir sur les faits, car à par ma mère, franchement je ne peux rien vous dire. Je ne me souviens même pas de ce jour. Mais c’est donc un dix-huit novembre que je suis née dans la chambre de ma mère, avec pour aide, seulement une amie de ma mère. Que voulez-vous sans argent on accouche comme on peut. Du moment que ce n’est pas sous un étalage de poisson … On m’a appris que je devais retenir ce jour comme quoi c’était un jour important … mais un jour important dont on ne se souvienne de rien. Pathétique … de toute façon je n’aime pas fêter mon anniversaire, qu’on mette directement les choses au clair. Non pas que j’ai quelque chose avec mon âge, quoi que si parce que je trouve ça complètement stupide de fêter sa vieillesse. Et puis ma jeunesse c’est mon gagne pain alors les anniversaire et l’âge que j’ai … Si vous me demandez quel âge j’ai ; je vous répondrai : « l’âge d’écarter les cuisses et vous procurer du plaisir. » En général ça suffit pour faire taire les malins.

Sinon, il faut que je vous parle de ma famille, qui est assez compliquée… surtout décomposée …. Mon père, Harry Campbell, pirate sur le Shipwreck était un bourreau des cœurs, mais surtout un homme avec un fort appétit sexuel (mon héritage…), bref dès qu’il revenait à Tortuga il s’envoyait en l’air avec une femme différente. Et comme le navire sur lequel il travaillait partait longtemps, il n’a remis les pieds sur terre que quatre fois en l’espace de dix ans. Faites le calcul : quatre séjours sur terre, quatre femmes … de ces quatre femmes sont nés quatre enfants, qui part ordre de naissance donne : Jacob, Edwin, Calvin, et moi. Ce sont mes frères, enfin mes demi-frères, mais on se considère comme frères et sœurs, car nous avons grandit ensemble, nos mères veillant à ce que nos liens fraternels soient soudés. Pourquoi ? Ma mère m’a toujours dis que la famille était très importante, et que même si avec eux nous n’avions que notre père en commun, il fallait que notre lien soit fort. Ma mère n’a pas eu d’autres enfants, les autres femmes non plus. Etrange n’est-ce pas ? Quoi qu’il en soit, j’ai grandit avec trois frères, et ce n’était pas de tout repos, car être la dernière en plus d’être une fille, c’était pas tous les jours facile.

Je garde en moi quelques souvenirs de mon enfance. Je jouais tout le temps avec mes frères avant d’atteindre l’âge pour travailler. On jouait toujours aux pirates. Notre père était notre modèle, il nous faisait rêver. Sauf qu’en réalité il n’était qu’un tout petit pirate sur le Shipwreck. Il n’avait jamais de poste très important à exécuter, mais ça nous suffisait à nous rien que de savoir qu’il était Pirate. Mais à chaque fois qu’on jouait j’étais toujours la demoiselle en détresse qui était sur le bateau de la compagnie des Indes. Jacob, le plus grand était toujours le méchant, un amiral ou autre grade valorisant ses pingouins de la compagnie. Il a plutôt viré mal en grandissant d’ailleurs. Edwin et Calvin qui n’avaient que quelques mois d’écart se disputaient toujours le rôle de capitaine Pirate. Ils étaient inséparables, deux têtes brûlés. C’était donc Edwin et Calvin qui venaient me délivrer des crochets de Jacob. Je me souviens qu’à chaque fois je voulais être un pirate …

    MOI ▬ Allez ! Je peux être pirate cette fois ?
    EDWIN ▬ Non ! Qui ferait la demoiselle en détresse dans ce cas là ?
    MOI ▬ Calvin il peut le faire, il a les cheveux longs.
    CALVIN ▬ C’est ça ouais ! Mais toi tu portes une robe !
    MOI ▬ Je te la prête si tu veux.
    CALVIN ▬ Letty, t’as toujours été la demoiselle en détresse donc tu y restes.
    MOI ▬ Pfeu …


J’étais déjà très bougonne à l’époque. Mes frères m’appelaient Letty, ils trouvaient que Scarlett c’était trop long. Ce surnom m’est resté en grandissant, les collègues m’appellent Letty aujourd’hui, mes clients habitués aussi, et mes frères toujours. J’étais encore jeune et innocente à cet âge l’âge, ou je ne devais pas avoir plus de cinq ans. Jeune et innocente mais déjà déterminée à devenir Pirate.


CHAPTER II
NOUS AURONS LE DESTIN QUE NOUS AURONS MERITE

J’ai commencé à travailler lorsque je devais avoir douze ans environ, à un an près. J’étais serveuse pour aider ma mère et aussi rapporter de l’argent, car, grandissant j’avais de plus en plus de besoins question vêtements, nourriture et autres. Je devais donc travailler pour aider ma mère. Mes frères aidaient leurs mères ou d’autres habitants de Tortuga, enfin c’était le cas d’Edwin et Calvin, car Jacob avait déjà été embauché sur un navire pirate. Un jour le bateau de mon père est revenu, mon père se portait mal, et devait abandonner la piraterie. D’après ce que j’avais pu apprendre il avait choppé un mauvais truc durant leur dernière expédition et il était sur le point de mourir. Un jour où mes frères et moi étions tous à son chevet, il fit une déclaration dont je n’oublierai jamais.

    HARRY ▬ Mes enfants … ça me fait plaisir de tous vous voir ici. Vous vous en doutez, je suis au bout de ma vie, je ne pourrais plus retourner sur un bateau. J’en ai parlé avec le Capitaine du Shipwrick, et il est d’accord pour qu’un de mes enfants me remplace. Jacob tu as déjà ta place sur un bateau, ce qui est très bien mais je souhaite quand même te laisser une part de moi alors tiens, voilà mon tricorne. Scarlett, tu es une demoiselle, et les demoiselles doivent rester à terre, mais tiens je t’offre mon médaillon. Il reste donc Edwin et Calvin, et je suis incapable de choisir entre vous deux alors vous irez tous deux me remplacer sur le Shipwreck…


En l’espace de quelque seconde, mon père venait de passer à mes yeux d’icône à pauvre merde. Parce que j’étais une fille je ne devais pas monter sur un bateau. Je détestais les superstitions pirates ! J’étais pas la seule à mal digérer notre héritage, Jacob l’avait entre la gorge lui aussi. Il s’était levé, laissant le tricorne par terre et claqua la porte. C’est à partir de ce moment là qu’il a mal tourné. Il a quitté le navire sur lequel il travaillait, un bateau respectable de pirates. Il a disparu du jour au lendemain. Certains disent qu’il est parti avec des pirates en soif de faire couler du sang, d’autre avec des pirates maudits. Les rumeurs sur Jacob ont alimenté les bouches des commères pendant longtemps et alimentent toujours : « Jacob, le fils maudit ». Edwin et Calvin eux nageaient dans le bonheur, ils étaient pirates sur le navire de notre père. Mon père décéda peu après, nous abandonnant tous. Quoi que moi il m’avait abandonné le jour où il avait passé son héritage, tout comme Jacob.

Peu de temps après, ma mère s’est retrouvé dans de grosses difficultés financières, elle n’avait plus d’argent pour payer son loyer. Je travaillais de plus en plus, de plus en plus tard. Les pirates ne dormaient quasiment jamais, ils buvaient tout le temps jusqu’à être complètement ivre et ne plus pouvoir avaler une seule goute de rhum, mais encore, ils ont toujours une place pour quelques gouttes de rhum. Je servais donc les pirates, les plus agréables, comme les plus désagréables. Un soir un pirate, barbu, d’une trentaine d’années environ m’a attrapée le bras.

    PIRATE ▬ Dis-moi ma mignonne, tu voudrais pas quelques pièces en l’échange de quoi tu viens avec moi là haut.


« Là haut » c’était les chambres des filles de joie. Sur le coup j’étais complètement effrayé, paniqué. D’un coup de bras je l’ai forcé à me lâché, et je suis retourné au bar pour rapporter mon plateau vide pour reprendre des verres pleins. Il y avait un miroir derrière le bar, j’ai croisé mon reflet. J’étais encore jeune, une enfant qui commençait à entrer dans le monde adulte bien trop vite. J’avais un visage qui commençait à murir, des yeux bleus-gris, et une longue chevelure brune qui descendait en cascade sur mes épaules avec quelques boucles. J’avais toujours les cheveux détachés. En me retournant, j’ai vu ma mère, le visage détruit par la fatigue, l’épuisement et les heures de travail qui la détruisaient et la vieillesse qui commençait à la grignoter bien trop vite à mes yeux. Je n’ai pas tellement réfléchit, je devais aider ma mère. J’ai posé mon plateau, et je suis retourné voir le pirate, en époussetant ma robe et enlevant mon tablier.

    MOI ▬ Dix pièces d’argent.
    PIRATE ▬ Pardon ?
    MOI ▬ Dix pièces d’argent c’est mon prix pour que je monte là haut avec vous.


Il sourit, par chance il n’était pas trop vilain. Je passais devant lui pour monter là haut par l’escalier central. Je savais que quelques serveuses faisaient ce genre de pratique, ma mère était contre ce genre de pratique, mais en même temps elle ne s’est fait sautée que par un seul homme et une seule fois … J’entrais donc dans une chambre de l’auberge suivie du Pirate, qui ferma à clef derrière moi. En entendant la clef se fermer je commençais à avoir peur, peur de ce que cet homme voulait me faire. Je ne connaissais encore rien de tout ça. Il arriva derrière moi et me prit par les hanches, ce qui me fit sursauter.

    PIRATE ▬ Chuuuut, tout va bien se passer…


Il commençait à m’embrasser dans le cou. Terrorisée, je me pinçais les lèvres, et essayais de calmer ma respiration qui s’emballait. Il me fit tourner, pour que je me retrouve face à lui. Il délassa mon corsage, fit glisser ses mains sur mes épaules pour retirer mes vêtements. Il me déshabilla entièrement avant de me contempler. J’avais les bras le long du corps. Je le sentais déjà qui me baisait rien qu’avec son regard. J’avais un corps plutôt bien développé pour mon âge, je devais avoir quatorze ans ou quelque chose comme ça. Il retira sa veste, ses bottes et son pantalon, tout en me fixant du regard, un regard que je fuyais. Il était silencieux, mais c’était le calme avant la tempête. Il s’approcha de moi et commença à caresser ma poitrine, mes hanches, pour agripper mes fesses, il me souleva et me coucha sur le lit, brutalement. Il s’allongea sur moi, embrassant mes seins, descendant vers mon intimité, je déglutissais difficilement, en fermant les yeux. Sa tête revint vers mon visage et avec ses mains écarta violemment mes cuisses pour venir y loger son bassin. Là, il commença à faire des vas et viens. Ça me faisait atrocement mal, mais je n’osais rien dire, pensant à l’argent et ma mère. Ses mouvements de bassins étaient de plus en plus forts. Mon visage était humidifié par mes larmes. Lui semblait prendre son pied, tandis que moi je souffrais. Malgré moi, quelques soupirs sortaient de mes lèvres. Après un dernier mouvement de bassin, plus fort que les autres où je hurlais, il se coucha à côté de moi essayant de reprendre sa respiration. Moi j’essayais de stopper mes larmes. Après quelques minutes, où je n’avais pas bougé d’un seul millimètre, le pirate se releva, s’habilla, et me balança quelques pièces.

    PIRATE ▬ Au plaisir de te revoir un jour, poupée.


Il claqua la porte, me laissant nue comme un ver sur le lit. En me redressa et posant le pied par terre je constatais qu’il y avait quelques tâches de couleur vermeil sur les draps. Je me suis rhabillée, puis j’ai pris le drap avec du sang dessus pour le faire brûler dans la cheminée de la chambre, je ne voulais pas garder le moindre souvenir de cet instant. Pendant qu’il brulait, je regardais les pièces que le pirate m’avait données. J’avais été gourmande sur le prix, mais ça m’avait permis de gagner plus que certains jours en travaillant comme serveuse.

Le soir, j’ai donné les pièces à ma mère, Lilian, qui m’avait fait cadeau de son prénom en second. Elle était étonnée, et me questionnait du regard pour savoir comment j’avais eu ces pièces.

    MOI ▬ Tu ne seras pas chassée de la maison au moins. Garde-les.
    LILIAN ▬ Mais … comment as-tu eu cet argent ? Et tu vas vivres où ?
    MOI ▬ Je vais prendre une chambre à l’auberge…


Ça voulait tout dire pour elle, et je voyais dans ses yeux la déception que sa fille devienne une prostituée. Je l’embrassais sur le fond. J’étais changé, et je voyais bien que ma mère l’avait compris, ce qui l’horrifiait. Ce soir là je suis allée sur le port, regardant le soleil se coucher. Repensant à mon père. Il n’avait pas voulu me faire pirate, il m’avait faite fille de joie. Je venais de trouver ma voie. Les premières fois ce fut difficile, je n’étais pas très à l’aise avec les hommes. A mes quinze ans, je suis partie en voyage, et j’ai appris beaucoup sur la façon de procurer du plaisir aux hommes. Certes des façons qui n’étaient pas très respectables pour la femme, mais elles rapportaient beaucoup d’argent. Durant mon voyage je me suis perfectionnée, apprenant les pratiques de nombreux pays. Pratiques que j’ai ramenées à Tortuga, pour faire gonfler mon petit commerce. J’ai pris confiance en moi, et j’ai changé de caractère, enfin changé … disons que j’ai certains traits de caractères qui se sont plus développés. Ma mère a décidé de ne plus m’adresser la parole suite à mon choix. Quand à Edwin et Calvin, ils étaient très amusés de voir que leur petite sœur qui jouait la demoiselle en détresse étant petits écartait à présent les cuisses au premier venu. En l’espace de quelques minutes j’étais sortie du monde des enfants pour entrer dans le cercle vicieux des adultes.


Dernière édition par Scarlett L. Campbell le Sam 7 Aoû - 19:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Scarlett L. Campbell

« Inscrit(e) le » : 04/08/2010
« Parchemins enregistrés » : 17
« Where are you ? » : Tortuga
« RP Age » : 25 ans
« What do you want ? » : Retrouver mon frère
« Quote » : "Une femme qui a un amant est un ange, une femme qui a deux amants est un monstre, une femme qui a trois amants est une femme" ▬ VICTOR HUGO




ONE-WAY TO KNOW~
« Parti Politique »
: Pirate
« Profession Exercée »
: Prostituée, Fille de joie
« Relationnel »
:
MessageSujet: Re: Scarlett Lilian Campbell ▬ Poker Face   Mer 4 Aoû - 14:45

CHAPTER III
LA PROSTITUTION EST L'ÉTAT ORDINAIRE DE LA FEMME


Après quelques années dans le métier j’excellais dans mon domaine, j’avais de nombreux clients, je gagnais assez pour manger chaque jour à ma faim, mais pas assez pour m’offrir une vie de rêve, et parfois les temps étaient durs. Satisfaire les hommes ne me faisait pas avoir la vie de rêve que toute femme peut rêver. Bien entendu je ne me plaignais pas de ma vie que j’avais appris à aimer. J’avais été touché par un de ces vices que l’on nomme « luxure », vous voyez de quoi je parle ? Grâce à se vice je pouvais d’ailleurs être fière d’être celle avec qui les jeunes garçons venaient perdre leur virginité, et celle avec qui les hommes mariés venaient tromper leur femme pour passer du bon temps entre mes bras. La tranche d’âge de ma clientèle était très varié : des plus jeunes aux plus vieux, des plus beaux au plus laids, des plus excitants aux plus répugnants, des plus pauvres aux plus riches. Mes prix variaient en fonction de ces critères. Je ne comptais plus le nombre d’hommes qui étaient passés sur mon corps. Ma mère ne m’adressait plus la parole, mais ne refusait pas l’argent que je lui donnais pour qu’elle garde son logement, avarice…. Elle avait abandonné son travail de serveuse à l’auberge, se morfondant dans sa tristesse. Moi je travaillais toujours là bas, mais lorsque des hommes montaient dans ma chambre je travaillais pour moi. Etre une putain était un choix, mais pas pour dépendre de qui que ce soit. Je payais ma chambre au patron de l’auberge et tout ce passait bien. Je travaillais souvent le soir, il y avait plus de clients propices à monter dans les chambres, mais il m’arrivait de faire des exceptions et de travailler en journée. Il arrivait parfois qu’il y ait foule devant ma chambre, j’enchainais les hommes, diversifiant à chaque fois mes rapports. Mes pratiques étant plus variées que la plus part des prostituées de Tortuga, je n’attirais pas la même clientèle. Et par ailleurs, je n’avais pas revu mes frères depuis la mort de mon père. Jacob n’avait pas donné signe de vie, emportant finalement le tricorne de notre père avec lui. Les pires rumeurs avaient circulé sur lui, sa mère était décédée peu de temps après son départ, rongée par le chagrin. Edwin et Calvin n’avaient pas non plus donné signe de vie. J’étais seule, sur l’île, sans famille. Nous qui avions été si soudés étant petits, nous voilà maintenant adultes et nous ne nous voyons plus du tout. Mais les évènements prenaient souvent des tournures auxquelles nous ne nous attendions pas, ce fut le cas de ce jour là, je devais avoir la vingtaine, plus ou moins, mais ne désirant pas fêter mes anniversaires, je ne savais plus trop à une année près où j’en étais dans l’échelle de la vie.

Ce soir là, je venais de me faire payer par un habitant de Tortuga qui venait prendre du bon plaisir avec moi pour oublier sa femme qui était devenue aussi grosse qu’un cachalot avec les grossesses et les années. Il me laissa une petite bourse sur la table de ma chambre, me laissant me rhabiller tranquillement et s’en allant. J’avais une manie : refaire mon lit après chaque relation sexuelle. J’aimais que ma chambre soit impeccable. Mais mon oreille fut attirée par des tambourinements sur ma porte. Les clients pouvaient se montrer d’une impatience par fois … ils étaient comme des sauvages après au lit... Ils allaient néanmoins attendre que mon lit soit refait. Mais les tambourinements étaient de plus en plus puissants, comme s’ils étaient plusieurs à s’y mettre.

    MOI ▬ Raaaah ! C’est pas vrai ça ! Le nombre de fois que je peux dire « c’est un par un », nan, il y en a toujours qui veulent passer à deux…


Non pas que ça ne m’arrivait pas de prendre deux hommes en même temps, mais déjà ils étaient vite déçu parce qu’ils préféraient le faire avec deux femmes plutôt qu’un autre homme et une femme, et puis ce genre de plan je ne le faisais qu’exceptionnellement, et ça coutait plus cher. Je décidais enfin de me diriger vers la porte. Et en l’ouvrant, je vis deux têtes brunes, quasiment identiques, un grand sourire aux lèvres. Je m’étais apprêter à leur faire un sermon comme quoi c’était un par un, et non deux à la fois … mais je fus stoppée dans mon mouvement en voyant leurs visages. Plus de cinq longues années que je n’avais pas vu ces visages. Ils avaient changés, mûris, grandis, ils n’étaient plus des enfants… Je souris, en posant une main sur ma hanche.

    MOI ▬ Edwin, Calvin, ravis de vous revoir, mais c’est pas parce que vous êtes des hommes maintenant que je vais vous laisser entrer dans ma chambre. Je fais pas la famille.
    EDWIN ▬ Letty, même si t’es devenue une belle femme je préfère encore te voir toute habillée !
    CALVIN ▬ On vient pour autre chose.
    MOI ▬ Oui mais là je travaille …


Je voyais au loin mon prochain client, regarder furax mes frères. Je ne connaissais pas encore l’homme qui allait passer entre mes cuisses, je me permis donc de lui demander de repasser demain. Mon regard se reposa sur mes frères, et sur ce que Calvin tenait entre ses mains. Mon regard se figea. Il tenait entre les mains le tricorne de notre père, celui que Jacob avait hérité. Mes yeux s’écarquillèrent.

    MOI ▬ Qu’est ce que le tricorne de Jacob fait entre vos mains ?
    EDWIN ▬ Nous venons justement pour t’en parler. Il …
    MOI ▬ Pas ici ! Suivez-moi.


Je fermais la porte de ma chambre derrière moi, et leur fis signe pour qu’ils me suivent en bas. Il y avait une petite salle privée qui ne nous servait peu. Nous prirent place à une table, moi face à mes deux frères.

    MOI ▬ Je vous écoute…
    EDWIN ▬ Nous avons croisé Jacob il y a peu de temps en mer. Il était sur un bateau que nous ne connaissions pas, personne le connaissait, complètement noir, flambant neuf, mais il avait quelque chose de glauque, de pas rassurant. Tous les pirates à bord étaient couverts de cicatrices. C’était pas beau à voir. Jacob en avait une énorme en travers de son visage. Ils ont massacrés tout notre équipage, Jacob nous a reconnu et nous a laissé la vie sauve, en nous remettant son tricorne, et une lettre pour toi.
    MOI ▬ Pour moi ? Et vous ?
    CALVIN ▬ Il nous à juste demandé de ne pas essayer de le retrouver, qu’il fallait qu’on l’oublie et qu’on tire un trait sur lui.


Je déglutis, Calvin me remit la lettre que je m’empressais d’ouvrir et de lire. Mes yeux lisais à toute vitesse les quelques lignes de Jacob, qui avaient été écrire rapidement, son écriture n’était pas soignée, elle était de travers et pas lisse.

Spoiler:
 
Mon état était passé des sourires, aux larmes, à la haine et la joie. Jacob était vivant, contrairement aux dernières rumeurs, mais pour combien de temps ? Pourquoi s’obstinait-il à jouer avec la mort ? S’il y avait bien quelqu’un auquel je tienne plus que tout c’était lui, avec mes deux autres frères, mais surtout lui, car sans le comprendre, je me sentais plus proche de lui pour nos façons de vivre que des deux autres. Je repliais la lettre et la fourra entre mes seins. Edwin et Calvin me regardaient, le regard interrogateur.

    CALVIN ▬ Que disait-il ?
    MOI ▬ Rien de bien important, il va bien, il ne compte pas remettre pied à terre à Tortuga de si tôt.


Je me devais de mentir, car je ne voulais pas qu’ils soient au courant de quoi que ce soit. J’étais en train de creuser encore plus le fossé qui séparait Edwin et Calvin de Jacob et moi.
Mes frères sont restés quelques jours à Tortuga, le temps de retrouver un bateau sur lequel naviguer par delà les océans. Lorsqu’ils furent repartis, le court de ma vie reprit. Les clients se suivaient, mais j’avais Jacob qui hantait mes pensées. Pourquoi tenait-il tant à ne pas me voir en mer, et le tricorne, il était pour les pirates. J’avais l’impression qu’il m’incitait au contraire à venir le chercher, comme un appel au secours. Il disait qu’il allait bien or il était couvert de cicatrices, il n’était pas sûr de revenir et son écriture était tremblante. Il savait très bien que je ne faisais jamais ce que l’on me disait étant petits, que lorsque l’on m’interdisait quelque chose je m’entêtais à le faire quand même. Mais je ne passerais jamais inaperçu si je monte sur un bateau me faisant passer pour un pirate, j’avais des courbes bien trop féminines, et une poitrine difficile à cacher.

Quelques temps plus tard, j’eus un client étrange, qui changea le court de ma vie. Je passais entre les allées, écoutant d’une oreille discrète les derniers ragots. Fréquenter un lieu où il n’y avait que des hommes pouvait m’apprendre pas mal de choses, et ces derniers temps j’étais attentives aux discussions, cherchant si on parlait ici ou là d’un bateau noir mystérieux avec un équipage couvert de cicatrices. Il m’arrivait parfois de m’arrêter devant une table, faisant mine d’arranger ma coiffure ou ma robe, parfois même de compter les pièces. Au fond de la salle, il y avait un homme, seul, qui était dans la pénombre, ce n’était pas la première fois qu’il venait. Il venait de prendre sa dixième chope. Lorsque je suis retournée le voir, car aucune autre fille ne voulait s’occuper de lui, il demanda à monter dans ma chambre, il était vêtu d’une longue cape noir, un tricorne noir, et il avait un cache sur son œil gauche. Il baissait le visage, et il m’a tendue une énorme bourse de pièces d’argent, en regardant dedans il y avait au moins une centaine de pièces à vue d’œil. J’étais subjuguée par toutes ces pièces. Je lui fis signe pour qu’il me suive dans ma chambre, prenant la bourse avec moi. Une fois dans la chambre je posais la bourse sur la table, il restait planté là devant le lit, je m’approchais de lui, retirant son tricorne, puis en glissant mes mains sous son manteau pour qu’il le retire. Il se laissa faire docilement.

    MOI ▬ Tu désires une pratique en particulier ?
    HOMME ▬ Choisis comme bon te semble …


Je m’exécutais. Je passais délicatement mes mains sous sa chemise pour qu’il la retire. Il se laissa faire. Vraiment, je ne comprenais pas pourquoi les filles craignaient de l’approcher, il était aussi doux et docile qu’un chien. Je commençais à embrasser tout son corps en descendant vers le bas, sa partie intime. Mes mains entreprirent alors de délasser son pantalon. Mais là il fit un geste qui me surprit. Il prit mes mains, brutalement me poussa sur le lit pour m’y faire tomber violement. Il monta sur moi, passant un genou de chaque côté de mon bassin bloquant mes jambes, et bloquant mes bras au dessus de ma tête avec ses mains. Je n’étais pas effrayé pour autant, surprise, ça certes, je restais néanmoins sereine. Il m’observa de bas en haut, fixant un moment ma poitrine, ne se dérangeant pas pour la peloter un peu.

    HOMME ▬ Hum … on ne m’avait pas menti sur la marchandise. Tu es une belle femme.
    MOI ▬ Tu m’aurais laissé aller plus loin, tu aurais également pu constater que mes pratiques sont également excellentes.
    HOMME ▬ Un brin vaniteuse cependant … Je ne suis pas venue pour te faire écarter les cuisses.
    MOI ▬ Mais l’argent …
    HOMME ▬ Du boulot. Je viens t’offrir du boulot.
    MOI ▬ Tout dépend le boulot en question.
    HOMME ▬ Séduire et pousser un noble à Port Royal à vous faire quelques confidences sur l’oreiller, ça devrait être dans tes cordes, mais en plus de ça rester quelques jours là bas, espionner et réussir à tirer quelques informations sur cet homme. J’ai remarqué que tu étais très observatrice dans la salle en bas, tout à l’heure. Je sais exactement ce que tu cherches. Tu veux en savoir plus sur le navire où est ton frère Jacob. Il est dommage que je n’aie eu personne avec qui converser, car je tiens quelques informations à propos de ce navire mystérieux.
    MOI ▬ Qui me dit que tu dis la vérité, les pirates sont très bons menteurs. Et puis il va me falloir plus d’argent pour que j’accepte. Il ne suffit pas de me dire que tu as des informations sur mon frère pour que je marche tête baissée, il me faut du concret, du visuel. Je travaille pour le plus offrant, et pour ce que vous me demandez de faire il va me falloir bien plus.
    HOMME ▬ Très bien … je double la mise. Mais tu auras l’autre parti une fois la mission accomplie, tu devrais connaître le système, tu fonctionnes de la même façon. La moitié au début, l’autre à la fin si le travaille est bien accompli.
    MOI ▬ Je voyage comment ?
    HOMME ▬ Dans mon bateau.
    MOI ▬ Qui est l’homme en question ?
    HOMME ▬ Lord Garry Fisher.
    MOI ▬ De quoi est-il coupable ?
    HOMME ▬ Il est dans un réseau qui organise les traques aux pirates.
    MOI ▬ Quels informations dois-je tirer ?
    HOMME ▬ Tout sur un pirate dénommé Bowen.
    MOI ▬ Qu’a donc cet homme ?
    HOMME ▬ Tu n’as pas besoin de le savoir si ce n’est qu’il est pirate. Tu devras être bien vêtu, passer pour une femme de la haute société, une jeune femme prude et vertueuse pour le charmer. Toutes les informations que tu dois connaître je viens de te les donner. Et si tu peux briser son couple, ne te dérange pas. Maintenant, si tu n’y vois pas d’inconvénient, vu que je suis dans ta chambre, je vais en profiter pour prendre un peu de plaisir avec toi.


Il me déshabilla, prit mes cuisses, les embrassa en allant vers mon intimité. Après s’être mis en appétits, il commença à faire les mouvements de bassins entre mes cuisses, me laissant pousser ses soupirs de plaisir. Je prenais conscience que je venais de commencer une nouvelle vie, celle d’espionne. Pourquoi m’avait-il choisis moi, putain, plutôt qu’une autre ? Aucune idée, et il était assez doué question rapports sexuels pour me faire oublier rapidement cette question.

Quelques jours plus tard, j’étais à Port Royal, dans une sublime robe aux nuances claires. Une robe hors de prix dont jamais je n’aurais imaginé en porter ne serait-ce qu’un seul jour. J’avais soigné mes cheveux, pour qu’une longue cascade de boucles brunes me tombe dans le dos. Je marchais droit, menton levé, et je m’apprêtais à faire mon entrée dans la demeure du noble, me faisant passer pour une étrangère qui souhaitait visiter la ville, et à qui on lui avait conseillé de venir le voir pour qu’elle ne soit pas perdu. Ce fut un jeu d’enfant, il fut charmer dès le premier regard, et trompa sa femme le soir même. Je me faisais passer pour une jeune femme détestant les pirates, en étant même effrayé, surtout par un certains Bowen, dont on m’avait vaguement parlé, il me confia alors sur l’oreiller qu’ils étaient sur le point de l’attraper sur une île voisine, qu’un bon paquet de soldats étaient prévus pour l’arrêter lui et ses acolytes. Les hommes pensaient vraiment tous que les femmes étaient assez stupides pour ne pas prendre importance sur de telles révélations. Ayant pu tirer toutes les informations possibles, je suis retournée sur le navire de l’homme dont j’ignorais encore le nom, pour lui donner toutes les informations que j’avais.

    MOI ▬ j’ai pu avoir toutes les informations que tu désirais, voir plus. Mon argent s’il te plait.
    HOMME ▬ J’étais persuadé que tu ne me décevrais pas. Tu as l’espionnage dans le sang, tout comme ton frère.
    MOI ▬ Jacob ? Il est espion ? Qui es-tu pour détenir autant d’informations ?
    HOMME ▬ Peu importe, appelle moi Balsey. Et si tu travailles encore pour moi je te donnerai plus d’informations sur ton frère.
    MOI ▬ Mes services ne sont pas donnés …
    BALSEY ▬ L’argent n’est pas un problème, vraiment pas…


Il affichait un large sourire. Je me doutais que son argent n’avait pas été gagné dignement, mais en même temps on est pirate ou on ne l’est pas. Et il savait que j’allais continuer de travailler pour lui tant qu’il aurait des informations à me donner sur Jacob. Mais en attendant je m’exerçais dans un second domaine : l’espionnage. Je n’abandonnais pas la prostitution pour autant, mais l’espionnage m’apportait à la fois plus d’argent et des informations sur Jacob.

Aujourd’hui, je ne travaille plus pour Balsey, je le fuis car il devenait trop oppressant et me voulait pour lui tout seul, ce que je refusais. De plus à la fin il me faisait marcher avec Jacob, mais j’ai au moins compris que si Jacob est dans une situation critique aujourd’hui, c’est à cause de Balsey, ce charlatan ! Autrement, je suis connue et reconnue dans ma profession de prostituée, et je commence à me faire connaître dans le monde de l’espionnage où les demandes tombent de plus en plus. Je n’ai toujours pas retrouvé Jacob, même si j’ai de plus en plus d’informations sur lui, et je revois de temps à autres Edwin et Calvin.


CHAPTER IV
ON VOIT LES MAUX D'AUTRUI D'UN AUTRE OEIL QUE LES SIENS

JACOB ▬ Je connais Letty depuis sa naissance, et entre Edwin, Calvin et moi, je suis certainement celui qui peut le mieux vous parler d’elle. J’avais cinq ans lorsqu’elle est née, je me souviens donc mieux de ses premiers jours, et les suivants qu’Edwin ou Calvin. J’ai toujours été très protecteur avec elle, même si certaines fois je ne le montrais pas trop, je la surveillais toujours du coin de l’œil, car elle a toujours été un peu tête brûlée. C’était la petite dernière, une petite perle aux yeux de notre père, mais contrairement à lui, moi je l’ai vu grandir. Et bien vite elle a montré qu’elle n’était pas si fragile que ça. En grandissant elle est devenue une femme charmante, séduisante, qui a toujours aimé prendre soin de sa toilette, de son apparence. Elle ne juge que par les apparences, il est donc normal qu’elle soit irréprochable avec sa propre apparence. Elle a toujours été un peu frivole, mais ce n’est pas pour autant qu’elle n’est pas cultivée, elle a appris à lire avec moi sur un livre de Machiavel. Letty aime également le luxe et l’argent, ce que certains ont pu remarqué je pense car elle est assez gourmande sur ses prix apparemment. Letty c’est une femme ambitieuse qui sait ce qu’elle veut, et elle ira jusqu’au bout de ses idées, quitte à être bornée. Elle n’abandonne jamais ce qu’elle commence, plus rien ne l’arrête lorsqu’elle a une idée en tête. Et rien ne l’arrêtera jusqu’à ce qu’elle me retrouve.

CLIENT ▬ Scarlett … une femme divine. Des courbes à vous en faire perdre la tête, une poitrine généreuse. Sa peau est si douce, d’une couleur chaude, sa peau est toujours chaude d’ailleurs, ou au moins tiède qui dévoile un doux parfum qui vous envoute. Il est facile de perdre la raison avec elle rien qu’avec son corps, mais ce serait oublier son visage, son regard magnétisant d’un bleu gris on s’y perdrait comme en lors d’une tempête en pleine mer. Et ses lèvres… fines et délicieuses à la fois, elles sont capables de merveilles sur le corps des hommes. Et puis sa chevelure : une longue chevelure brune ornée de boucles qui tombe en cascade sur ses hanches. Elle est toujours vêtue de robes qui la mette en valeur; elle sait choisir ses tenues avec beaucoup de gout, n'ayant aucun préjugé sur les couleurs sauf le blanc et ses autres dégradés qu'elle ne porte pas régulièrement. Le blanc étant associé pour elle à la noblesse, ce qu'elle n'est pas. Scarlett aime beaucoup varié ses corsages, elle est assez coquette. Cette femme a tout physiquement pour faire fantasmer les hommes, mais une fois dans sa chambre, elle a également tout pour vous envoyer au septième ciel. Scarlett c’est l’incarnation du plaisir pour tous les hommes.

LILIAN ▬ Scarlett … cette putain qui préfère perdre toute dignité en écartant les cuisses à celui qui offre le plus ? Non, ce n’est plus ma fille, je l’ai renié lorsqu’elle a commencé à se prostituer. Je trouve ça dégradant pour les femmes, peu importe qu’on soit sur une île pirate ou non, il y a des choses à ne pas bafouer lorsqu’on est une femme, et écarter les cuisses toute la journée ne fait pas partie de ce qu’une femme doit être ou faire. Pour moi, je l’ai seulement mis au monde, mais elle a renié elle aussi tout l’enseignement que je lui avais apporté durant son enfance. Cette femme se détruira toute seule à cause de son vice, ça la perdra. En agissant ainsi elle écrase toutes ses chances d’avoir un mari un jour et des enfants nés d’un mariage. Car lorsqu’elle commencera à vieillir, avoir des rides et ne plus être en aussi grande forme les hommes se lasseront d’elle et elle n’aura plus personne sur qui pleurer. Elle pense peut-être pouvoir agir comme les pirates : aucune attache avec le sexe opposé, juste prendre du bon plaisir, mais la femme se doit d’avoir un homme pour vivre ou au moins espérer avoir une situation confortable jusqu’à sa mort. La femme toute seule n’est rien… et ça, Scarlett ne l’a pas compris, car en ayant grandit avec des garçons elle s’identifie parfois un peu trop au sexe masculin. Son charme lui fera prendre de très gros risques si elle continue…

BALSEY ▬ Une femme remplie d’ambition que Scarlett Campbell. Lorsque je lui ai proposé du travaille je savais pertinemment bien qu’elle était travailleuse et efficace. Elle est dynamique, quelque soit la situation, enthousiaste et débordante d’imagination pour se sortir de n’importe quelle situation. Elle a eu beaucoup de chance dans sa vie, et sait faire les bons choix pour elle. Elle est pleinement conscience du monde dans lequel elle vie, et sait qu’on a rien sans rien. Très bonne manipulatrice, elle sait mener les autres par son charme. Elle joue avec ses atouts pour obtenir ce qu’elle désire. En revanche, elle est assez bornée et fonce tête baissée dans certains de ses projets. Elle pense pouvoir agir comme les hommes et oublie un peu trop souvent qu’elle n’est qu’une femme. Scarlett c’est une femme qui en veut et qui se battra jusqu’au bout je pense. Elle est capable de manipuler n’importe qui, et ça je pense que c’est un véritable atout dans ce monde de brute ou la guerre est une solution pour tuer le temps, mais il faut également se méfier d’elle car elle comprends vite les choses et peut alors doubler tout le monde…


Dernière édition par Scarlett L. Campbell le Lun 9 Aoû - 15:58, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Davidson A. BrownDévoué, fidèle, sans scrupules...

« Inscrit(e) le » : 28/07/2010
« Parchemins enregistrés » : 196
« Where are you ? » : Là où m'envoient les fantasques dessins de ma demi-soeur...
« RP Age » : 25 ans
« What do you want ? » : Un peu d'amour fraternel ?


ONE-WAY TO KNOW~
« Parti Politique »
: Celui de ma demi-soeur
« Profession Exercée »
: Lieuntenant en chef à la Compagnie des Indes Orientales, assistant de Lady Elvira Grey
« Relationnel »
:
MessageSujet: Re: Scarlett Lilian Campbell ▬ Poker Face   Mer 4 Aoû - 23:02

Bienvenue, personnage assez intéressant, si on se fie à la fiche signalétique ^^

J'attend de voir l'histoire aux trois pages avec impatience ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité


MessageSujet: Re: Scarlett Lilian Campbell ▬ Poker Face   Jeu 5 Aoû - 0:17

    Londy grilléeeeeeeeeeeeeeeeeeee !! *sbaff*
    Je peux réclamer un lien juste en lisant fille de joie et pirate ? *se prend un mur*

    Bienvenue ma belle, ton kit est superbe en passant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lord Cutler BeckettLEADER OF THE EAST INDIA TRADING COMPANY

« Inscrit(e) le » : 19/05/2010
« Parchemins enregistrés » : 33
« Where are you ? » : //
« RP Age » : 36 ans
« Quote » :


ONE-WAY TO KNOW~
« Parti Politique »
:
« Profession Exercée »
:
« Relationnel »
:
MessageSujet: Re: Scarlett Lilian Campbell ▬ Poker Face   Jeu 5 Aoû - 0:35

    Bienvenue miss, bon courage pour la suite !!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sydney S. HopksDécédée : elle est là, elle nous hante...

« Inscrit(e) le » : 07/02/2010
« Parchemins enregistrés » : 395
« Where are you ? » : Port Royal
« RP Age » : 28
« What do you want ? » : Vivre sanss survivre dans cette ville maudite
« Quote » :
WALK ALL OVER ME


ONE-WAY TO KNOW~
« Parti Politique »
: Bien trop génante pour vous! Je suis marchande de plaisir!
« Profession Exercée »
: Tous!
« Relationnel »
:
MessageSujet: Re: Scarlett Lilian Campbell ▬ Poker Face   Jeu 5 Aoû - 1:04

    • Bienvenue! Je vois que je vais avoir une collègue!

    Si jamais tu as des questions, Elvira et moi même ( avec Yoric), serons ravis de t'aider!



    Bonne chance pour la fin fiche!




Frak me, but respect me. I'm not that girl....
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Scarlett L. Campbell

« Inscrit(e) le » : 04/08/2010
« Parchemins enregistrés » : 17
« Where are you ? » : Tortuga
« RP Age » : 25 ans
« What do you want ? » : Retrouver mon frère
« Quote » : "Une femme qui a un amant est un ange, une femme qui a deux amants est un monstre, une femme qui a trois amants est une femme" ▬ VICTOR HUGO




ONE-WAY TO KNOW~
« Parti Politique »
: Pirate
« Profession Exercée »
: Prostituée, Fille de joie
« Relationnel »
:
MessageSujet: Re: Scarlett Lilian Campbell ▬ Poker Face   Jeu 5 Aoû - 12:07

Dav' : tu seras pas déçu de l'histoire ! ;)

Cromwell ▬ Merci, je cherchais pas à passer inaperçu, et bien sûr, mon lit est assez grand pour tout le monde même !

Beckett ▬ Merci bien

Sydney ▬ Une collègue ! C'est intéressant. Merci. ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cpt. Gabriel L. EideardCaptain ° seek the truth in blood

« Inscrit(e) le » : 18/02/2010
« Parchemins enregistrés » : 286
« Where are you ? » : Là où les vents et les courants l'emporte
« RP Age » : 38 ans
« What do you want ? » : Il y a des personnes sur ses Mers qui doivent périr ...
« Quote » :

    " Un homme a toujours le droit de se venger, si peu que ce soit ; la vengeance est bonne pour le caractère ; d'elle naît le pardon. "



ONE-WAY TO KNOW~
« Parti Politique »
: Pirate
« Profession Exercée »
: For me ... and the piracy
« Relationnel »
:
MessageSujet: Re: Scarlett Lilian Campbell ▬ Poker Face   Ven 6 Aoû - 12:46

    Bienvenue Londy

    En espérant que tu trouves de quoi t'amuser dans le coin

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lady Elvira L. G. GreyG O V E R N O R; ♣ « despote & politicienne manipulatrice »

« Inscrit(e) le » : 17/08/2009
« Parchemins enregistrés » : 624
« Where are you ? » : quelque part derrière mon arc-en-ciel, à jeter des fleurs partout où je passe. peace&love.
« RP Age » : twenty-nine years old. (she's not a old lady)
« What do you want ? » : un coeur. *sbaf*
« Quote » :
    'In order to get power and retain it, it is necessary to love power; but love of power is not connected with goodness but with qualities that are the opposite of goodness, such as pride, cunning and cruelty.' - cf. Leo Nikolaevich Tolstoy (quotation)



ONE-WAY TO KNOW~
« Parti Politique »
: Winners.
« Profession Exercée »
: Dictator Governor of Port Royal | Beckett's Assistant
« Relationnel »
:
MessageSujet: Re: Scarlett Lilian Campbell ▬ Poker Face   Ven 6 Aoû - 20:48

    Natalie Dormer dans les Tudors ! *-*
    Bienvenue Scarletti n_n

    J'aime beaucoup ton kit <3
    Bon courage =D





    "The way you held me, I knew that this could be. What I've been waiting to find. Darling, look at me, I've fallen like a fool for you ; darling, can't you see, I'd do anything you want me to. I tell myself I'm getting in to deep, then I fall a little farther every time you look at me."
      |LOOK AT ME - CARRIE UNDERWOOD|

    Spoiler:
     
    [/center]
Revenir en haut Aller en bas
http://against-the-world.highbb.com
avatar
Scarlett L. Campbell

« Inscrit(e) le » : 04/08/2010
« Parchemins enregistrés » : 17
« Where are you ? » : Tortuga
« RP Age » : 25 ans
« What do you want ? » : Retrouver mon frère
« Quote » : "Une femme qui a un amant est un ange, une femme qui a deux amants est un monstre, une femme qui a trois amants est une femme" ▬ VICTOR HUGO




ONE-WAY TO KNOW~
« Parti Politique »
: Pirate
« Profession Exercée »
: Prostituée, Fille de joie
« Relationnel »
:
MessageSujet: Re: Scarlett Lilian Campbell ▬ Poker Face   Lun 9 Aoû - 14:03

Gabriel ▬ Merci beaucoup *lui saute dessus* Et je pense que je vais trouver de quoi m'amuser en effet *regarde tous ces hommes, se lèche les babines*

Elvira ▬ Toi aussi t'aimes les Tudors ? *.* je vais bien t'aimer alors. Vive Anne Boleyn ! *ZBAFF* Merci pour le kit ;)

Sinon, j'ai terminé ma fiche. je souhaite bonne chance à celui qui la lira entièrement parce qu'elle est très longue ^^' (pas taper, pas taper ...)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yoric O'Corrigan

« Inscrit(e) le » : 23/07/2010
« Parchemins enregistrés » : 110
« Where are you ? » : Dans votre pire cauchemard
« RP Age » : 33
« What do you want ? » : kill them all


ONE-WAY TO KNOW~
« Parti Politique »
:
« Profession Exercée »
: Marchand de mort
« Relationnel »
:
MessageSujet: Re: Scarlett Lilian Campbell ▬ Poker Face   Lun 9 Aoû - 16:01

    • Tu as mon OUIIIII

    Très belle fiche d'ailleurs!


    Tu pourras commencer une fois qu'Elvira aura donné son accord!





Count to six.... and die...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Scarlett L. Campbell

« Inscrit(e) le » : 04/08/2010
« Parchemins enregistrés » : 17
« Where are you ? » : Tortuga
« RP Age » : 25 ans
« What do you want ? » : Retrouver mon frère
« Quote » : "Une femme qui a un amant est un ange, une femme qui a deux amants est un monstre, une femme qui a trois amants est une femme" ▬ VICTOR HUGO




ONE-WAY TO KNOW~
« Parti Politique »
: Pirate
« Profession Exercée »
: Prostituée, Fille de joie
« Relationnel »
:
MessageSujet: Re: Scarlett Lilian Campbell ▬ Poker Face   Lun 9 Aoû - 16:24

Merciii

Je vais guetter Elvira alors =P
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lady Elvira L. G. GreyG O V E R N O R; ♣ « despote & politicienne manipulatrice »

« Inscrit(e) le » : 17/08/2009
« Parchemins enregistrés » : 624
« Where are you ? » : quelque part derrière mon arc-en-ciel, à jeter des fleurs partout où je passe. peace&love.
« RP Age » : twenty-nine years old. (she's not a old lady)
« What do you want ? » : un coeur. *sbaf*
« Quote » :
    'In order to get power and retain it, it is necessary to love power; but love of power is not connected with goodness but with qualities that are the opposite of goodness, such as pride, cunning and cruelty.' - cf. Leo Nikolaevich Tolstoy (quotation)



ONE-WAY TO KNOW~
« Parti Politique »
: Winners.
« Profession Exercée »
: Dictator Governor of Port Royal | Beckett's Assistant
« Relationnel »
:
MessageSujet: Re: Scarlett Lilian Campbell ▬ Poker Face   Lun 9 Aoû - 22:34

    Elvira est là ! XD

    Très belle fiche, comme le dit Volvic, <3
    Tu as mon oui et tu es validée n_n

    Bon jeu, amuse toi bien parmi nous !





    "The way you held me, I knew that this could be. What I've been waiting to find. Darling, look at me, I've fallen like a fool for you ; darling, can't you see, I'd do anything you want me to. I tell myself I'm getting in to deep, then I fall a little farther every time you look at me."
      |LOOK AT ME - CARRIE UNDERWOOD|

    Spoiler:
     
    [/center]
Revenir en haut Aller en bas
http://against-the-world.highbb.com
avatar
Ythel O. Vaughan

« Inscrit(e) le » : 01/08/2010
« Parchemins enregistrés » : 14
« Where are you ? » : Port Royal.
« RP Age » : Trente-six ans.
« What do you want ? » : Une fiole de panacée.
« Quote » : Les matins bleus de ma jeunesse
S'irisent en flou multicolore
Sur les molécules en détresse
Dans le gris des laboratoires.


ONE-WAY TO KNOW~
« Parti Politique »
: Royal Navy.
« Profession Exercée »
: Médecin chirurgien pour la Marine Royale.
« Relationnel »
:
MessageSujet: Re: Scarlett Lilian Campbell ▬ Poker Face   Mar 10 Aoû - 0:59

Oh oh, très bon choix d'avatar. ;) Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Scarlett Lilian Campbell ▬ Poker Face   

Revenir en haut Aller en bas
 

Scarlett Lilian Campbell ▬ Poker Face

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
:: AGAINST THE WORLD :: :: 
:: AU DELA DU BOUT DU MONDE ::
 :: — don't wait to make your character » :: « Fiches Validées »
-