AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
De vieilles légendes circulent à présent dans les plus sombres ruelles de certaines villes. A Tortuga, les vieux ivrognes témoignent de leur engouement à en savoir bien plus que les autres ; certains parlent, bien trop. Quelque part en mer, se trouve une île, habitée ou non, nul ne le sait. Une seule chose reste certaine, c'est qu'elle reste protégée par un grand navire avec des voiles noires; s'étant comme figé dans le temps. Un équipage maudit et obligé de rester aux bords de cette île, à faire ce devoir, celui de la défendre d'opportuns visiteurs et autres petits curieux.

On raconte qu'ils seraient possédés, maudits ; que la déesse des mers elle-même les auraient condamnés à cette éternelle vie, uniquement consacrée à ce même et lancinant devoir. Les rares personnes s'étant approchés de cet endroit, n'en sont jamais revenus pour le prouver. La Fontaine de Jouvence existe-t-elle réellement?


Une carte mènerait à ce fameux secret, une carte que possèderait le capitaine Jack Sparrow. (more?)

FORUM'S THEME

Thanks to Steyda (Gabriel).
THE STAFF


DÉBUT FÉVRIER 2010 - ouverture du forum, AGAINST THE WORLD.

NEWS DU CINQ MARS 2010 - le forum change de design pour adopter le numéro deux, what we fighting for.
 
NEWS DU VINGT-HUIT MARS 2010 - en cette fin de mois et pour fêter la venue du mois d'avril, la troisième version all we need est mise en place ; n'hésitez pas à donner votre avis sur la troisième version ici même, (:

NEWS DU NEUF AVRIL 2010 - un recensement à été mis en place, et tous les membres sont conviés à signaler leur présence à cet endroit. Pour continuer sur une note plus joyeuse, un concours prévoyant l'emblème de la chronique mensuelle d'ATW est officiellement lancé dans la galerie artistique du forum ; que vous pourrez retrouver en lien direct ici-même; =D Bon courage à tous!

NEWS DU PREMIER MAI 2010 - le forum change de nouveau de design pour adopter sa quatrième version, be prepared ; (:

NEWS DU DEUX MAI 2010 - le recensement du forum étant terminé, les membres ne s'étant pas manifestés ont été supprimé.

NEWS DU VINGT-DEUX JUIN 2010 - nouveau design mit en place, ce dernier en est à sa cinquième version, all i ever wanted is war.

NEWS DU PREMIER OCTOBRE 2010 - après un hiatus, le forum reviens parmi nous, avec une nouvelle version du design (world domination, one step at a time), ainsi qu'une intrigue (inscriptions à cet endroit) ! bon jeu à tous ! /o


/ INSCRIPTIONS A L'INTRIGUE :
« Caribbean Thunder! »

BE FRIEND MORE ?


     

Partagez | 
 

 La vengeance a un nom, es-tu celle que je cherche ? [Elisabeth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
InvitéInvité


MessageSujet: La vengeance a un nom, es-tu celle que je cherche ? [Elisabeth]   Lun 15 Fév - 0:31



La vengeance a un nom, es-tu celle que je cherche ?

    Je quittais la maison comme une voleuse, n’osant affronter le regard de mon père entendant mes dernières paroles. « Je m’en vais ». Je ne voulais pas le faire souffrir, je ne voulais pas qu’il pense un seul instant qu’il a raté quelque chose dans mon éducation, il a été pour moi, un père parfait en vu des circonstances. Je me sentais néanmoins honteuse de ce que j’étais devenue en si peu de temps. En un peu plus d’un mois, je n’étais plus que l’ombre de moi-même, ne sortant que très rarement, n’allait jamais à l’encontre des gens, évitant tout contact avec ces derniers, plus particulièrement les hommes, j’avais si peur… Que ce cauchemar d’une nuit, dur éternellement, recommence encore une fois. Il parait que j’étais dans un très mauvais état quand cet inconnu m’a trouvé dans cette ruelle, je me souviendrais surement toute ma vie du regard que posa mon père sur moi, quand j’ouvris les yeux, dans mon lit après cet incident. J’avais pris ma décision, en partant je lui évitais un dégout continuel envers ma personne et puis, je devais affronter le monde extérieur, continuer cette vie, si elle avait réellement un sens. Quoiqu’il en soit, je partais donc de Port Royal à la recherche de cet individu sans scrupule qui avait tout simplement pris ma vie, en un claquement de doigt.

    Le soir, seule dans mon lit j’avais encore cette désagréable sensation de sentir ses mains sur mon cou, mes lèvres, mes hanches, mon corps tout entier. Son odeur omniprésente, celle du rhum mélanger à autre chose, certes indescriptible, mais j’étais persuadée de la retrouver s’il se trouvait en face de moi. C’est surement pour cette raison que je décidais de partir à sa recherche, de le retrouver où qu’il soit et de se débarrasser du monstre qu’il était. Mais plus que tout, c’était un moyen comme un autre d’ôter ce dégout que j’avais pour moi-même depuis que je savais, que je portais son enfant. Je ne savais pas quoi faire de cette situation et au lieu de pleurer sur mon sors, je préférais le chercher, le traquer et me débarrasser de lui, ainsi je savais qu’il ne ferait plus auquel mal, qui ne me toucherait plus jamais. J’arrivais dans les abords de ce lieux, assez spécial je dois l’avouer, Tortuga. C’est la première fois que je quittais ma ville, mes habitudes, les gens que j’aimais alors j’avais l’impression d’être une étrangère parmi tous ses gens. Pour mon plus grand bonheur, il ne faisait même pas attention à ma présence dans ses lieux, un soulagement finalement, je pouvais ainsi me faufiler parmi tant d’autre.

    Je marchais dans une rue, la nuit était en train de tomber et les gens commençaient ou continuaient de faire la fête dans la taverne du coin. D’ordinaire, je fuyais ce genre d’endroit ne voulant pas m’attirer les foudres de personnes dangereuses, pourtant ce soir je faisais preuve de courage, sachant que j’avais une idée en tête… Je voulais rencontrer des pirates, je voulais être comme eux, je voulais naviguer afin de le retrouver et de le tuer. Cette haine sans faille grandissait en moi et jusqu’alors, je ne m’étais pas montré autant déterminée. Je marchais, tranquillement quand un homme s’approcha dangereusement de moi, je l’évitais du regard. Il ne fit rien, pire il continuait sa route comme si, il me connaissait. Je sentais la peur m’envahir, la pire que j’avais connu bien plus tôt. Accélérant mon pas, je voulais l’éviter et me retrouver dans un endroit plus peuplé où les femmes pourraient me secourir en cas de problème, malheureusement l’homme me prit par le bras, violement.

      Evidence ▬ Lâchez-moi !

    Il ne fit rien, pire il s’approchait de moi afin de sentir mon odeur, mon innocence. Je ne l’étais plus et avec tout la violence que je connaissais je frappais cet homme au niveau de ses parties intimes. Surpris, il me lâcha rapidement me laissant le temps de m’enfuir. Malheureusement, il faisait deux fois ma taille et était déterminé à s’occuper de moi et ne pas me laisser partir. Je paniquais… Je pensais que c’était l’heure, que j’allais revivre la même chose, je préférais qu’il en finisse avec ma vie que de subir cette chose encore une fois. J’hurlais, je me débattais en vain…

      Evidence ▬ J’ai dis… Lâchez-moi !!

    Je n’étais qu’une pauvre femme sans défense, je m’en rendais compte. Et au lieu de haïr cet homme que je ne connaissais pas, je me détestais d’être faible et lâche, d’être incapable de me défendre comme la première fois. Pourtant, dans la situation actuelle, je me battais ne voulant pas finir ma vie de cette manière, je valais beaucoup plus que ça… Je hurlais d’autant plus fort…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité


MessageSujet: Re: La vengeance a un nom, es-tu celle que je cherche ? [Elisabeth]   Mar 16 Fév - 14:28


Elizabeth Turner & Evidence Stevens

    On ne peut commander le climat qui peut en quelques instant passer d'un beau ciel bleu en une tempête meurtrière qui emporta dans les limbes un grand nombre de marins pour la plupart innocents. Car oui dans ce monde les pirates n'étaient pas tous des mauvais bougres assoiffés de sang ! Non ! Couverte de sueur une jeune femme venait de sursauter dans son lit aux draps si doux. Ses longs cheveux clairs lui collaient à la peau alors qu'elle passait une main sur son front fiévreux. Sa respiration était saccadée et heurtante sans pour affolée la belle qui posait par réflexe une main juste à côté d'elle. Sur la place vide de son mari ! Il était en vie mais tellement loin mais il était vivant telle était la seule raison qui lui permettait encore d'espérer. Espérer en un avenir meilleur à ses côtés. Était il heureux ? Il n'était pas seul, lui ? Il avait son père ! A cette pensée ses yeux commencèrent a s'embuer de perles salées qui coulèrent le long de ses joues. Elle était orpheline à présent et cette dure constations de la réalité meurtrit son cœur déjà mit a rude épreuve. Se levant d'un bond pour quitter son lit où trop de mauvais souvenirs resurgissaient, elle s'approcha doucement de la fenêtre où elle pensa d'un geste léger les rideaux rouges sombres qui ornaient sa si grande chambre. Ce fut sans grande surprise qu'elle remarqua les palmiers se courbaient sous le vent mais aussi sous la pluie battante qui rendait la visibilité très faible. Il était temps pour aller de reprendre le pied marrant vu que ses pirates l'attendaient depuis une semaine dans la crique juste à côté de la dernière villa des Swann. Elle avait ordonné un arrêt en ce lieu pour se reposer, se ressourcer avant de naviguer sur les mer encore et encore. Oh bien sur personne n'avait contesté ses ordres et ils n'allaient tout de même refuser un petit moment de répit même s'ils ne vivaient que pour la mer. La mer voilà une chose qui permettait à Elizabeth d'être toujours en contact avec son mari. Où était il ? Une chose est sure il veillait en permanence sur elle et ça notre belle le savait ! Elle était la femme du capitaine du Hollondais Vollant ! Il faisait peur tout comme elle ! Un couple maudit mais unis malgré tout qui imposait le respect par leur force ! Un couple que certains admiré alors que d'autre rabaissé au plus au point. Elle n'allait tout de même rester coller toute la nuit à sa fenêtre son regard rivé sur la mer dans l'attente d'un quelconque signe mais rien. De rage elle ferma d'un geste sec les rideaux avant de reprendre place dans son lit. Ramenant le drap sur sa poitrine elle laissa son regard vagabondé sur le plafond aux nombreuses fissures qui marquait le manque d'entretien de cette si belle villa. Son seuil repère sur la terre ferme, un repère qu'elle était prête a défendre contre tous ! Oh bien sur aucun homme n'était habilité à entrer dans sa demeure dans le but de manger ou de dormir ! Non jamais ! Soupirant elle ferma un instant ses yeux qui ne s'ouvrirent que le matin venu. Elle aurait tellement aimé vivre dans son rêve où Will l'attendait avec son sourire ravageur qui l'avait fait craqué dès le premier regard. Un rêve qui lui permettait de se sentir plus légère … de rendre plus simple sa condition de femme pirate. Elle savait très bien qu'une femme capitaine dérangé ! Mais elle s'en moquait et ne se gênait de montrer sa valeur aux autres pirates qui passaient leur temps à la rabaisser. Avec le temps elle c'était fait un nom, un nom craint et respecter de tous.

    Ouvrant les yeux alors que le chant des oiseaux arrivaient jusqu'à ses oreilles. Il y a de ça de nombreuses années alors qu'elle n'était encore que la fille du gouverneur elle aurait râler pour bouger de son lit si moelleux mais maintenant ce n'était plus le cas. Se levant rapidement elle s'installa devant sa commode elle resta un long moment devant le miroir. Son visage était reposé et on pouvait lire dans ses yeux une lueur d'excitation. Tout comme ses hommes la mer était comme une drogue pour elle. Se faisant une petite toilette, elle mit de côté ses belles robes pour s'habiller de sa tenue de pirate comme elle aimait tant le dire. Un simple pantalon marron qui mettait ses longues jambes fines en valeur ainsi qu'un haut qui suivait les courbes de sa poitrine avec délicatesse. Malgré sa tenue masculine, elle était belle et on pouvait lire sur sa silhouette toute la féminité et la grâce qui s'échappait d'elle. Ses longs cheveux clairs tombaient en cascade dans son dos tout en dégageant son visage si fin. La maison n'allait pas être laissée seule vu que son ancienne femme de chambre résidait en ce lieux comme la gardienne du paradis de notre belle. Emportant quelques unes de ses robes qui pourraient lui être utiles, elle embrassa rapidement Maria avant de s'élancer les bras vides vers la crique. Il était hors de question qu'elle porte ses affaires alors qu'elle était une lady ! Devant la mine réjouir de ses pirates elle ne put que sourire. Malgré sa condition de femme, elle était respecter par ses hommes qui lui vouaient une allégeance sans limite. Elle savait se montrer douce mais aussi dure quand il le fallait. Il ne fallut que quelques heures pour que le bateau soit prêt à naviguer une fois de plus. Cependant avant de partir pour l'aventure un détour a Tortuga s'imposait ! Elle devait en savoir plus sur cette eau de jouvence qui était peut être la solution aux conditions de son mari.

    Comme a son habitude Tortuga était toujours aussi sombre et aussi morbide. Elizabeth n'aimait pas cette ville malgré tout ce qu'elle avait vécut ici. Malgré son rang elle se sentait comme de trop en ce lieu ! Les femmes étaient en ce lieu que des créatures de plaisir. Oh bien sur malgré son rang et son statut civil il n'était pas rare de voir cette belle se faire courtiser. Descendant du bateau avec une petite troupe de ses hommes. Bien qu'elle n'en avait guère besoin car elle savait très bien qu'elle pouvait se défendre seule, elle avait encore céder face à ses hommes qui voulaient à tout prix l'accompagner. Bien qu'elle n'aimait pas ce genre de comportement machiste, elle ne pouvait pas en vouloir à ses hommes qui ne pensaient qu'a sa sécurité. Marchant la tête droite de nombreux regards se tournèrent dans sa direction lors de son passage. Se baladant dans les rues pour atteindre la grande place en quête d'informations elle bifurqua à droite puis à gauche alors qu'un cri lui fessait lever la tête. Un cri d'une jeune fille qui ne demandait qu'a être secourir. Tournant sur sa gauche, le spectacle qui s'offrit à elle eut le don de l'énervé au plus point ! Les hommes étaient des brutes immondes sauf Will ça va de soit. S'approchant doucement derrière l'homme un simple déclic signe d'un gun chargé l'arrêta net. S'approchant de son oreille, Elizabeth murmura avec des intonations de haine dans sa voix :

    • Elizabeth - « Tu as entendu ce que vient de dire la demoiselle ? »

    Avec les hommes dans ce genre il n'était pas question de parler comme une Lady sous peine de se faire rire au nez. Voyant que la brute lâchait la jeune fille, sa tête se pencha doucement sur le côté tout en donnant au passage le feu vert de faire joujou avec cette brute. Pas la peine de préciser que ses trépigner d'impatience tout en pensant aux tortures qu'ils allaient pouvoir infliger à leur nouveau cobaye. Quelques minutes plus, les deux jeunes femmes se trouvaient à présent seules dans la ruelle. Une main sur sa hanche, notre belle s'exclama avec une pointe d'inquiétude dans la voix :

    • Elizabeth -« Relevez-vous ! »
Revenir en haut Aller en bas
 

La vengeance a un nom, es-tu celle que je cherche ? [Elisabeth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
:: AGAINST THE WORLD :: :: 
:: AU DELA DU BOUT DU MONDE ::
 :: — welcome in the trash »
-